Formation et emplois

Cyberjustice: un virage informatique de la justice

Le laboratoire sur la cyberjustice a été inauguré la semaine dernière à la Faculté de droit de l’Université de Montréal. Dans le cadre du Programme d’infra­structure du savoir, ce projet de 6,2 M$ a bénéficié d’investissements gouvernementaux du ministère du Développement économi­ue, de l’Innovation et de l’Exportation, ainsi que d’Industrie Canada.

Pionnier dans l’informatisation judiciaire, le laboratoire se donne pour mission d’identifier les entraves à une plus grande utilisation de l’informatique dans l’administration de la justice. L’objectif est de faciliter les processus de médiation, d’arbitrage et de gestion judiciaire et extrajudiciaire des conflits, et, ultimement, de permettre une évolution de l’environ­nement légal en vigueur.

Le laboratoire vise notamment la création d’un système de dépôt informatisé des procédures et l’élaboration d’un système de visioconférence pour les procès ne nécessitant pas la présence des parties. Le recours aux technologies de réalité virtuelle et holographique afin de recréer les lieux d’un crime, la conception de logiciels d’analyse des traits faciaux pour aider à établir la crédibilité d’un témoin ou encore la production d’un outil d’assistance pour les personnes qui choi­sis­sent de se représenter seules seront aussi au programme du laboratoire.

Articles récents du même sujet