Formation et emplois

Mettre ses résolutions en application

L’auteur et conférencier Bill Marchesin vient de faire paraître Au diable les résolutions… Je passe à l’action! Un outil qui vous permettra de transformer vos résolutions en gestes concrets.

Avec la nouvelle année revient toujours la liste de nos nouvelles résolutions! Pourtant, lorsqu’on dresse son bilan de fin d’année, on s’aperçoit souvent qu’on n’a pas réalisé la moitié de ce qu’on avait prévu. L’auteur et conférencier Bill Marchesin vient de faire paraître Au diable les résolutions… Je passe à l’action! Un ouvrage qui propose des trucs et des conseils pour concrétiser vos résolutions.

Pourquoi avez-vous décidé d’écrire ce livre?
À l’aube d’une nouvelle année, on a souvent des souhaits et des vÅ“ux en tête, mais c’est rare qu’on passe à l’action. On a des idées, des buts, des objectifs, mais on les remet à plus tard. On se fait à soi-même de fausses promesses. Ma mission au quotidien, c’est d’aider les gens à atteindre leurs buts et leurs objectifs en donnant des conférences dans les entreprises.

Que peut apporter le fait de passer à l’action?
La vie passe vite, et accumuler les déceptions nous apporte des regrets. On a tous du potentiel et du talent, mais il est prouvé qu’on ne fait qu’une partie de ce qu’on est capable de faire. On a souvent de bonnes intentions, mais on ne passe pas à l’action. Passer à l’action, c’est s’accomplir et mettre à profit toutes les capacités et le talent qu’on possède. Mais surtout, ça nous aide à être heureux. Pour être motivé dans la vie, je crois qu’il faut se donner une direction, peu importe laquelle. Une vie sans but et sans rêves ne rend pas heureux.

Qu’est-ce qui nous empêche d’agir?
Il y a toutes sortes de raisons. Par exemple, on a peur que ça ne fonctionne pas, on a peur de se faire juger, d’avoir l’air ridicule, on a peur que ça coûte trop cher… On a toujours de bonnes raisons pour ne rien faire.

Et comment savoir ce qu’on souhaite réellement?
On doit d’abord se demander si ce qu’on croit souhaiter est ce qu’on veut réellement. Par exemple, si quelqu’un veut devenir travailleur autonome, mais refuse de composer avec l’angoisse et l’insécu­rité que ce mode de vie entraîne, ça ne marche pas vraiment… Je conseille donc de faire une liste de toutes les choses qu’on veut accomplir dans l’année, sans penser à l’argent ni au moyens d’y arriver. Car bien souvent, c’est le «comment» qui fait que des projets n’aboutissent pas. Dresser une liste est une action; c’est déjà un premier pas dans la bonne direction.

Comment tenir nos résolutions?
En établissant des plans d’action pour réaliser ce qu’on souhaite le plus. Il faut tout mettre en Å“uvre pour y arriver en fractionnant ce qu’il y a à faire en petites séquences pour ne pas se décourager. Et si on n’arrive pas à le réaliser, il faut rectifier le tir, mais on aura quand même le sentiment d’avoir accompli quelque chose.

Au diable les résolutions… Je passe à l’action!
Bill Marchesin
Béliveau
14,95 $

Articles récents du même sujet