Formation et emplois

Métiers d'art, la créativité avant tout

Le Salon des métiers d’art réunit plus de 400 artisans jusqu’au 22 décembre à la place Bonaventure. Quatre d’entre eux parlent de leur métier.

  • Evelyne Gélinas

En quoi consiste votre métier?
La tisserande fabrique du tissu sur un métier à tisser, ici à partir de fils de coton biologique. Ensuite, comme couturière, je fabrique des vêtements.

Quelles qualités faut-il?
Il faut être précis, patient, créatif et avoir le souci du détail. Ce qui me plaît dans ce métier, c’est la variété des activités.

Une formation existe-t-elle?
Ma collège, Marie-Claude Trempe, et moi sommes autodidactes, mais il existe une école à Montréal : le Centre des textiles contemporain.

rienneseperd.com

  • Catherine Russell

En quoi consiste votre métier?
Pour fabriquer du savon, ma mère, Danielle Russell, mélange de l’huile et de la soude caustique – c’est la saponification. Ensuite, il faut ajouter des huiles essentielles, des herbes, du colorant alimentaire…

Quelles qualités faut-il?
Il faut un bon nez, être créatif, bon en chimie et avoir une conscience environnementale.

Une formation existe-t-elle?
Des formations existent en?Europe, mais pas au Canada. Les savonniers apprennent les uns des autres.

www.botania.com

  • Jean Lavallée

En quoi consiste votre métier?
Je prends les mesures du pied du client, puis il choisit les couleurs du cuir et la forme. Je fabrique ensuite la chaussure à l’atelier

Quelles qualités faut-il?
Il faut être patient, persé-vérant et savoir créer une relation avec le client : il achète un produit qui n’existe pas encore! J’aime l’autonomie qu’offre ce métier.

Une formation existe-t-elle?
Il existait une formation à Québec dans les années 1980, mais aujourd’hui elle n’existe plus. Depuis, ce métier se transmet donc uniquement entre cordonniers.

  • Cindy-Margarita Pozo

En quoi consiste votre métier?
J’assiste la souffleuse de verre Catherine Benoît. Elle travaille le verre en fusion entre 1 000 à 1 200 oC. Elle travaille le verre transpa­rent avant d’ajouter du verre coloré en granules.

Quelles qualités faut-il?
C’est un métier très physique – il faut être persévérant, créatif et intègre.

Une formation existe-t-elle?
Oui, le Cégep du Vieux-Montréal donne une formation à l’Espace verre, qui réunit à la fois une école, une galerie et des ateliers d’artiste.

www.catherinebenoit.com

Articles récents du même sujet