Environnement

Manifestation prévue pour freiner l’abattage des cerfs de Longueuil

Photo: Archives Métro

La tension monte à Longueuil, alors que la nouvelle mairesse Catherine Fournier compte aller de l’avant avec l’abattage de 60 cerfs au parc Michel-Chartrand. L’organisme Sauvetage Animal Rescue compte tenir une manifestation contre l’initiative de la Ville ce vendredi.

La manifestation se tiendra devant l’hôtel de ville de Longueuil. La comédienne et ex-candidate de Mouvement Montréal Patricia Tulasne y sera présente, de même que la militante antispéciste Sandra Gajdos.

L’organisme a tenu une rencontre avec l’administration Fournier le 11 janvier. Des initiatives éthiques ont été présentées à la Ville, comme la stérilisation des cerfs, la création d’une réserve naturelle ou leur relocalisation. «Mais la ville et la mairesse préfèrent que ces cerfs soient abattus, car ces animaux innocents connaissent une certaine surpopulation due à la perturbation humaine de l’écosystème», critique l’organisme dans un communiqué.

Devant l’abattage potentiel des cerfs, la SPCA de Montréal s’avoue «préoccupée». «Plutôt que de travailler à l’acceptabilité sociale de méthodes d’abattage massif, la Ville de Longueuil devrait plutôt tracer la voie en montrant qu’une gestion éthique et innovante de la faune, basée sur les meilleures approches scientifiques, est possible», estime l’organisation.

Les méthodes létales de contrôle de population sont peu populaires auprès des citoyens et on a tort d’attribuer cette opposition à une simple réaction émotive. La science le montre bien, elles sont inefficaces à long terme.

SPCA

Opposition farouche

Au début du mois de décembre, une centaine de personnes s’étaient réunies au parc Michel-Chartrand afin de manifester contre l’abattage des cerfs.

Selon la Ville de Longueuil, la surpopulation de cerfs dans ce parc dégrade son état. Le troupeau a connu une forte croissance au cours des dernières années. Il compterait entre 70 et 100 animaux à l’heure actuelle. La capacité de support du parc est estimée à environ 15 cerfs. Divers experts ont indiqué que les méthodes alternatives à l’abattage seraient trop coûteuses ou inefficaces.

L’ex-mairesse de la Ville, Sylvie Parent, se rangeait aussi derrière l’abattage des cerfs. Pour sa position, elle a été menacée de mort par des militants.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet