Environnement

Trucs pour contrer le gaspillage alimentaire

63% des résidus alimentaires jetés par les ménages canadiens sont considérés comme évitables. Photo: Archives

Du 7 au 13 mars, c’est la première édition internationale de la semaine d’action contre le gaspillage alimentaire. Le mouvement, né au Royaume-Uni en 2021, vise à encourager la population à diminuer le gaspillage alimentaire pour le bien de l’environnement et la lutte contre les changements climatiques.

«Le gaspillage alimentaire a un impact dévastateur sur la planète et chacun de nous a un rôle important à jouer. La semaine d’action contre le gaspillage alimentaire vise à aider les gens à tirer le meilleur parti de la nourriture qu’ils achètent», a exprimé par communiqué le président du Conseil national zéro déchet, Jack Froese.

63% des résidus alimentaires jetés par les ménages canadiens sont considérés comme évitables.

J’aime manger pas gaspiller canada

De plus, le gaspillage alimentaire entraîne également un fardeau économique. Métro a récemment rapporté que la tendance inflationniste des prix alimentaires allait être en 2022 la plus forte des 30 dernières années.

On estime qu’une famille canadienne moyenne gaspille annuellement 1100 $ de nourriture qui aurait pu être consommée. Avec l’inflation du prix alimentaire, on a doublement intérêt à faire attention à cet enjeu.

Sophie Langlois-Blouin, vice-présidente à la performance des opérations chez Recyc-Québec

Quoi faire pour éviter le gaspillage?

La campagne J’aime manger et pas gaspiller Canada offre quelques trucs afin d’éviter le gaspillage alimentaire et ainsi de réduire les coûts pour la planète et le portefeuille.

Ces astuces se divisent en trois catégories: la planification, l’utilisation de tout ce qui est possible et la conservation des aliments.

D’entrée de jeu, il est important de planifier ses repas et de magasiner intelligemment en conséquence. De cette manière, on achète uniquement les aliments dont on a besoin et on augmente ainsi les chances d’utiliser tout ce qu’on met dans le panier.

Ensuite, il faut tout simplement tout consommer avant la date de péremption des aliments. Également, le consommateur devrait utiliser un aliment au complet lorsque possible.

«Par exemple, pour le le brocoli, on va souvent prendre seulement la tête, alors que le pied peut aussi être utilisé de plusieurs façons, comme dans une soupe», explique la vice-présidente à la performance des opérations chez Recyc-Québec, Sophie Langlois-Blouin. D’ailleurs, les fruits et légumes sont les catégories d’aliments les plus gaspillés, ajoute-t-elle.

Enfin, sur le site Web de la campagne de sensibilisation, il est possible de trouver un guide de conservation pour chaque type d’aliment.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet