Environnement

Ça urge de protéger l’eau au Canada, clame AquaAction

Le sublime Parc national de la Jacques-Cartier
Le sublime Parc national de la Jacques-Cartier Photo: Alice Triquet/Unsplash

Les Canadiens ont beau disposer de 20% de l’eau douce mondiale et pourtant ils n’en prennent pas suffisamment soin, affirme l’organisme canadien AquaAction.

À l’occasion de la Journée mondiale de l’eau ce 22 mars, elle réaffirme d’ailleurs l’urgence de créer une Agence canadienne de l’eau qui prendra soin de l’or bleu de chez nous à temps plein. Surtout alors que des communautés autochtones canadiennes n’ont toujours pas accès à de l’eau potable et que le réchauffement climatique s’accélère.

Selon AquaAction, cette agence pourrait :

  • Promouvoir la production et le partage des connaissances ainsi que la participation citoyenne
  • Permettre une collaboration plus intégrée des différents acteurs, gouvernementaux ou non,
  • Unifier la gestion et les actions des  différents paliers de gouvernance en eaux au pays
  • Moderniser le cadre des relations fédérales-municipales au Canada en tenant compte des changements climatiques
  • Agir en tenant compte des spécificités que peuvent générer les secteurs de l’agriculture ou de la santé, que ce soit à l’égard des besoins en eau, des impacts sur l’eau, de l’accès à l’eau ou les questions liées à la justice environnementale

D’autres pays comme la France et la Nouvelle-Zélande ont déjà mis sur pied de telles agences.

«L’accès à l’eau potable est un droit humain et est essentiel à la santé de nos communautés, de nos écosystèmes et de nos économies. Nous devons de toute urgence atténuer l’impact du changement climatique et nous adapter à celui-ci», a déclaré François de Gaspé Beaubien, président du conseil d’administration d’AquaAction, par voie de communiqué.

Besoin d’idées d’activités? Inscrivez-vous à notre infolettre Week-end!

Articles récents du même sujet