Soutenez

CMM: les terrains de golf voués à la renaturalisation et non à la construction

Valérie Plante devant des drapeaux du Québec et du Canada
Photo: Josie Desmarais/Métro

La Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) intervient pour protéger six terrains de golf, soit 284 hectares, contre toute construction et ainsi favoriser la renaturalisation de ces espaces verts. La protection des terrains de golf est permise à la suite de l’adoption aujourd’hui d’un règlement de contrôle intérimaire (RCI) par la CMM.

Le Golf métropolitain d’Anjou ne figure pas dans la liste des terrains en question. Cependant, d’autres secteurs d’intérêt, dont des terrains de golf, pourraient s’ajouter ultérieurement au RCI. Ces ajouts se feront lors d’une deuxième phase, comme l’a indiqué la CMM dans un communiqué diffusé jeudi.

Dans ce contexte, nous sommes fiers d’avoir adopté un règlement de protection historique qui nous permettra de dépasser notre objectif de protection de 17% du territoire de la CMM.

Valérie Plante, mairesse de Montréal et présidente de la CMM

L’intégration des six terrains de golf entrera en vigueur après l’approbation du ministre des Affaires municipales et de l’Habitation. Parmi ces terrains, on trouve les clubs de golf Belœil, de Candiac, de Mascouche, et Le Boisé. Le golf municipal de Chambly et l’ancien golf de Rosemère font aussi partie de la liste.

La Coalition Terrains de golf en transition (CTGT) accueille favorablement l’adoption de ce RCI. Elle se réjouit aussi de l’ajout d’autres golfs lors d’une seconde phase. Elle invite aussi la CMM à continuer ses efforts dans la protection de terrains de golf.

«Il faudra en faire plus pour atteindre les cibles que la CMM s’est elle-même fixées dans l’actuel Plan métropolitain d’aménagement et de développement (PMAD) et qui devront être rehaussées dans le prochain pour être en accord avec les recommandations des scientifiques de l’OMS et du GIEC», a déclaré la CTGT.

La CMM demande à Québec un appui financier de 100 M$ pour faciliter l’acquisition éventuelle de ces secteurs. Cela servira notamment à mettre en place un nouvel axe du programme de financement de la Trame verte et bleue.

Protection des milieux naturels

La ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal, Chantal Rouleau, a profité de l’évènement autour du RCI sur les golfs pour annoncer que Québec reconnaît comme «officiellement conforme» le RCI sur les milieux naturels.

Ce dernier avait été adopté par la CMM le 28 avril dernier. Il vise à protéger 22,3% du territoire du Grand Montréal, soit la surface de l’île de Montréal.

«Avec l’approbation par notre gouvernement du règlement de contrôle intérimaire sur la protection des milieux humides de la CMM, nous avons une preuve supplémentaire de l’engagement commun de nos gouvernements pour nous attaquer de front aux défis environnementaux», a déclaré la ministre Rouleau.

Le RCI reste cependant une mesure temporaire et préventive. Elle devance une éventuelle modification ou révision du Plan métropolitain d’aménagement et de développement (PMAD) de la CMM.

Chaque semaine, une sélection des nouvelles de votre arrondissement.

Nos infolettres vous suivent partout.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.