Montréal

Vers le bannissement des plastiques à usage unique

Du plastique à usage unique dans l'eau.
Du plastique à usage unique dans l'océan. Photo: Istock/solarseven

La Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) souhaite que l’ensemble des municipalités du Grand Montréal bannissent «autant que possible» les plastiques à usage unique.

À l’occasion du Jour de la Terre, la CMM invite les municipalités à adopter une règlementation «interdisant la distribution de tous les sacs de plastique pour emplettes, peu importe leur épaisseur, ainsi que certains articles de plastique à usage unique», indique l’organisme par voie de communiqué.

Les municipalités ne seront pas livrées à elles-mêmes: la CMM a en effet élaboré des règlements pouvant être adoptés rapidement par les conseils de ville.

La CMM rappelle que plus d’une quinzaine de villes ont adopté ou annoncé l’adoption d’un règlement visant le bannissement complet des sacs d’emplettes, dont Mercier, Montréal, Longueuil, Repentigny et Rosemère.

Dans le cadre du Plan de gestion des matières résiduelles 2020-2025, la mairesse de Montréal, Valérie Plante, avait annoncé le bannissement de certains produits en plastique à usage unique par les établissements qui proposent un service de restauration ou qui emballent et distribuent des aliments au consommateur.

Les rapports des experts sont unanimes et la crise climatique ne nous laisse plus le choix: nous devons poser des gestes.

Valérie Plante, mairesse de Montréal et présidente de la CMM

La CMM invite également les municipalités à déployer la campagne «Je fais ma part» afin de sensibiliser la population aux impacts environnementaux des articles de plastique à usage unique. Une trousse clé en main a d’ailleurs été mise à la disposition des équipes municipales.

Le bannissement des sacs de plastique pour emplettes fait partie des 31 mesures du Plan métropolitain de gestion des matières résiduelles (PMGMR).

Le bannissement des sacs de plastique et des plastiques à usage unique est un bel exemple du rôle concret que les municipalités peuvent jouer dans la lutte contre les changements climatiques.

Catherine Fournier, mairesse de Longueuil et vice-présidente du comité exécutif de la CMM

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet