Soutenez

Trois ans de «révolution verte» pour MHM

Tonte différenciée au parc Félix-Leclerc Photo: Gracieuseté, Arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve

Depuis 2020, plus de 6 M$ ont été investis dans la plantation de presque 14 000 arbres sur le territoire de l’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, dont la moitié sur le domaine public.

De grandes opérations de plantation ont notamment eu lieu dans les trois dernières années au parc Félix-Leclerc, dans le boisé Jean-Milot et pour la création du boisé Honoré-Mercier, près du port.

Dans les parcs de l’arrondissement, plus de 150 000 m² sont désormais entretenus en tonte différenciée, une méthode d’entretien qui vise à favoriser la biodiversité et à lutter contre les îlots de chaleur.

Le parc Carlos-D’Alcantara s’est quant à lui doté d’un jardin collectif comportant des arbres fruitiers et des terres cultivables pour les résidents du quartier.

L’Arrondissement, qui a dressé le bilan des actions de verdissement qu’il a posées depuis 2020 à l’aube de la COP15, se félicite également du retrait de plus de 7200 m² d’asphalte et de béton du domaine public. Ce résultat a pu être obtenu par l’ajout d’une vingtaine de ruelles vertes, différentes activités citoyennes de verdissement et l’installation de 60 saillies drainantes.

L’opposition souhaite plus d’ambition

Si les chiffres du bilan dressé par l’Arrondissement paraissent forts, ils ne veulent pas dire beaucoup, selon la conseillère de Ville du district de Louis-Riel pour Ensemble Montréal, Alba Zuniga Ramos.

«Il ne faut pas seulement voir la plantation, mais aussi l’entretien de ces arbres. Savoir combien ont survécu, car des citoyens me disent que certains sont morts déjà», précise-t-elle à Métro, tout en rappelant qu’il n’y a pas de registre pour suivre l’entretien des arbres sur le territoire.

Bien qu’elle se réjouisse des acquisitions d’espaces verts comme celui du boisé Steinberg, la conseillère invite l’administration à «être plus ambitieuse et à adopter une vision globale pour les espaces verts, plutôt que d’agir pièce par pièce».

Leader de la transition écologique?

MHM dévoilera bientôt son Plan climat 2022-2030 qui «positionne Mercier–Hochelaga-Maisonneuve comme un leader en transition écologique à Montréal», indique le maire de l’arrondissement, Pierre Lessard-Blais.

Une transition bien nécessaire, selon Alba Zuniga Ramos, qui considère le secteur comme étant le «poumon noir» de la Ville de Montréal.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine un résumé de l’actualité de Mercier & Anjou.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.