Soutenez

On boit quoi? Spécial gin

Dans cette rubrique «On boit quoi?», la rédaction vous propose trois gins à découvrir afin de vous rincer le gosier en fin de semaine! Un petit gin pour l’apéro de ce soir?

Rosemont Madame Gin

C’est lors d’une dégustation de spiritueux en compagnie de Lilian Wolfelsberger, bouilleur de cru de la Distillerie de Montréal que Métro a fait la fabuleuse découverte de ce gin aux arômes d’orange, de clémentine et de cardamome. Créé en collaboration avec Madame Gin, alias Emmanuelle Ricard, ce gin est une ode à Noël. Comment le boire? «Il ne faut pas trop le dénaturer, le gin de Noël est délicieux pur», explique Lilian. On vous suggère donc de le boire sur glace avec une larme de tonic artisanal (moins sucré).

44,75$, à la SAQ


Monkey 47

Ce gin allemand est audacieux, c’est le moins qu’on puisse dire! Monkey 47 Schwarzwald est imprégné d’histoire, qui remonte au temps du militaire Montgomery Collins, un commandant britannique qui a trouvé le chemin vers la Forêt-Noire en 1951. Son mélange de 47 plantes est complexe et évocateur. En bouche, il est dense et il évolue entre les épices et l’acidulé. Il donne le meilleur de lui-même servi sur glace, mélangé à un peu de tonic et garni d’une tranche de pamplemousse. Vous serez peut-être étonné de son prix, mais il le vaut amplement!

77,75$, à la SAQ


Brecon Gin Botaniclas

Le gin Brecon Botanicals nous provient de la première distillerie du Pays de Galles: Penderyn. Triplement médaillé, le spiritueux est conçu à base de plantes et d’un alcool de grain pur. Comme son nom l’indique, il regorge lui aussi de plantes, tels le laurier et le cresson. Au nez, le genièvre est très présent, suivi par la coriandre. Lorsqu’il est allongé avec du tonic, les notes d’agrumes explosent et on termine la gorgée sur le citron, l’orange et la bergamote. Si rafraîchissant!

41,50$, à la SAQ


Soutenez

On boit quoi?

Dans cette nouvelle rubrique «On boit quoi?», la rédaction vous propose trois nouveautés désaltérantes afin de vous rincer le gosier en fin de semaine!

Sambuca Racines

Toute première Sambuca québécoise, Racines est une création des Spiritueux Iberville. En plus d’y retrouver le traditionnel profil anisé typique de la racine de réglisse noire, la délicieuse liqueur présente de légers arômes de violette et de sureau. Il est possible de la flamber grâce à son taux d’alcool de 38%. Après avoir éteint la flamme, ajoutez un grain de café dans le shooter et trinquez tel un italien en l’honneur de ce divin alcool!

34,25$, à la SAQ


Octave

Ce succulent vin de poires nous provient des Vergers Écologiques Philion. Délicat et onctueux, le poiré se veut sec en bouche. Les notes sont simples, mais savoureuses; on décèle surtout les fleurs blanches et les poires. Un vin minéral qui offre beaucoup de générosité. Cela en fait un apéritif de choix ou le parfait accompagnateur aux plateaux de fromages et de charcuteries.

20,95$, à la SAQ


Rosemont La Pomme

La Distillerie de Montréal nous propose une eau-de-vie de pomme doublement distillée en alambic charentais. Le passage de l’alcool en fûts de chêne hongrois et français lui procure une belle complexité dans les arômes. L’ajout de caramel maison, réalisé à base de sucre d’érable, arrondi l’alcool et fait exploser le côté vif et acidulé de la pomme. Ressemble à un calvados, mais en version québécoise.

57,75$, à la SAQ


Soutenez

On boit quoi?

Dans cette nouvelle rubrique «On boit quoi?», la rédaction vous propose trois nouveautés désaltérantes afin de vous rincer le gosier en fin de semaine!

On boit quoi? – Gin Rosemont

La Distillerie de Montréal nous a fait tomber en amour cet été avec son gin de Montréal rose et ses arômes de rhubarbe, de canneberge et d’hibiscus karkadé. Voilà que Lilian Wolfelsberger revient à la charge avec un nouveau gin de Montréal. Sobre, équilibré, avec une amertume classique, le gin est réalisé à partir d’un concentré de concombres incorporé à de l’alcool neutre et des baies de genièvre. Une légère infusion de bois de cassis est ajoutée pour faire ressortir davantage le goût du concombre. Un grand classique!

Bouteille de gin Rosemont

45$, à la SAQ


On boit quoi? – Weingut Frey Organic Riesling 2019

Ce Riesling allemand qu’on vous présente dans cette nouvelle rubrique On boit quoi? a une superbe minéralité! La bouche est tendue et les notes de lime, de citronnelle et de coriandre apportent une fraîcheur incomparable à chaque gorgée. Depuis 2013, le vignoble, situé au cœur du village d’Ober-Flörsheim, suit les directives de l’UE en matière de viticulture biologique. Un excellent rapport qualité-prix! À boire bien frais accompagné de hors-d’œuvre de saumon fumé.

Bouteille de Riesling allemand

20$, à la SAQ


On boit quoi? – Appleton Estate Reserve 8 ans

On se tourne vers la Jamaïque pour contre le froid qui pointe son nez tranquillement avec un rhum ambré de 8 ans d’âge. Concocté pour célébrer le 250e anniversaire de la marque, ce rhum est d’une grande polyvalence; parfait pour les néophytes! Il présente des arômes de fruits épicés et de chêne et des notes de miel, de vanille, d’épices et de zeste d’orange. Il sied parfaitement à la création de cocktails. Voici donc une recette de Mai Thai qui vous permettra de retourner gustativement trois mois en arrière alors que le soleil vous chauffait la «couenne».

Bouteille de rhum Appleton Estate

35$, à la SAQ


Recette de Mai Tai

Un cocktail garni de menthe et de lime

INGRÉDIENTS

  • 2 oz. Appleton Estate Reserve de 8 ans
  • ½ oz jus de lime frais
  • ½ oz curaçao orange
  • ½ oz sirop d’Orgeat (amande)

PRÉPARATION

  1. Mettre tous les ingrédients dans un coquetelier rempli de glaçons concassés.
  2. Agiter jusqu’à la température idéale et verser dans un verre à whisky.
  3. Garnir d’une tranche de lime et d’une tige de menthe.

Soutenez

On boit quoi?

Dans cette nouvelle rubrique «On boit quoi?», la rédaction vous propose trois nouveautés désaltérantes afin de vous rincer le gosier en fin de semaine!

Mojito épicé

L’été est peut-être terminé, mais le désir de siroter de divins alcools à l’heure de l’apéro est un plaisir qui traverse les saisons! La Distillerie de Montréal a récemment lancé son mojito prêt-à-boire élaboré à partir de son célèbre Rosemont Rhum Épicé. Infusé de menthe fraîche et de lime, le cocktail est désaltérant et assez alcoolisé (7%), mais ne laisse aucune trace de brûlure dans la gorge, bien au contraire! Comme on dit en québécois : «ça descend ben!»

Une cannette du prêt-à-boire Rosemont Mojito

18$ pour 4 cannettes, à la SAQ


Inniskillin Vidal Péninsule du Niagara 2018

Ce vin de glace a conquis le coeur de tous les journalistes présents lors d’une dégustation de vins canadiens. Ce vidal se caractérise par des saveurs riches, douces et gommées; un cépage de référence en ce qui concerne le vin de glace. On le sert souvent en fin de repas accompagné d’un dessert, mais il s’harmonise merveilleusement à un plateau de charcuteries ainsi qu’à des hors-d’oeuvre de canard à la sauce hoisin. Son acidité et l’intensité de ses saveurs lui confèrent une polyvalence substantielle.

Bouteille de vin de glace Inniskillin

49$, à la SAQ


Vyne Botanicals

Cette boisson fera l’envie des buveurs qui souhaitent modérer leur consommation d’alcool tout en cherchant un goût spécifique. Cette eau pétillante est infusée avec du houblon et un mélange d’herbes. Sans alcool, sans sucre ni sans calorie, elle combine les bienfaits du houblon et des plantes pour la santé à une agréable sensation de fraîcheur en bouche et des arômes subtilement parfumés au nez. Offerte en trois saveurs (agrumes, herbes et florale). Dans la rubrique « On boit quoi? », on propose des options qui conviennent à tous les buveurs!

Trois cannettes d'eau gazeuse de marque Vyne

8$ pour 4 cannettes, dans les supermarchés et sur amazon.ca


Soutenez

On boit quoi? *Spécial bières importées

Dans cette nouvelle rubrique « On boit quoi? », la rédaction vous présente trois bières importées pour vous désaltérer toute la fin de semaine.

Maredsous

Parfaite pour l’arrivée des températures automnales, cette bière forte est très consistante. Sa mousse dense et onctueuse orne une belle robe de couleur bordeaux foncé. De dominance amère, la puissance aromatique du nectar est enveloppée par une texture soyeuse. Cette brune refermentée en bouteille de 8 % présente un bouquet de caramel complété par des touches fruitées magistrales. Créée par les moines bénédictins de l’abbaye belge de Maredsous, la bière était à l’origine brassée à Noël, mais elle est devenue, au fil du temps, un incontournable qu’on boit en tout temps.

Bouteille de bière belge Maredsous

3,70$, à la SAQ


Staropramen

On se dirige vers l’Europe de l’Est avec une lager tchèque brassée depuis 1869. La bière révèle une robe d’un beau jaune doré profond et une fine mousse blanche. Au nez, on perçoit des arômes herbacés, mais aussi céréaliers sur le malt et le houblon qu’on retrouve également en bouche. On dénote aussi la présence de fruits, de caramel et de fleurs en fin de dégustation ainsi qu’une touche d’amertume. Cette Pilsner de 5 % possède beaucoup du caractère, elle s’accorde merveilleusement à une cuisine copieuse d’automne. Une des bières importées la plus facile à trouver sur le marché québécois.

Bouteille de bière tchèque Staropramen

23$ x 12 bouteilles de 330 ml, dans les supermarchés


London Black Cab Stout

Cette Stout londonienne est d’un noir aussi profond que l’abysse. Sa mousse crémeuse forme un très mince collet. Combinant cinq différents malts grillés et délicatement torréfiés, le breuvage présente des notes de cacao, de café et de prune pour un équilibre parfait. Dès la première gorgée, on perçoit la texture onctueuse qui fait ensuite place à des relents sucrés et à une certaine sécheresse et une amertume modérée. D’une grande buvabilité, cette Stout de 4,5 % est produite par la brasserie anglaise Fuller’s.

Bouteille de bière anglaise Black Cab

3,90$, à la SAQ


Soutenez

On boit quoi?

Dans cette nouvelle rubrique On boit quoi?, on présente les 5 coups de cœur de la rédaction. De quoi se rincer le gosier toute la fin de semaine!

Charlevoyou Eau-de-vie de Petit-lait

Le vignoble de Maurice Dufour a vu le jour en 2012 dans la région de Charlevoix et depuis, cet agronome de formation a fourni aux Québécois d’excellents vins et spiritueux agricoles. Pionnier de la microfromagerie au Québec, la famille Dufour a une vision circulaire de l’agriculture et de la production. C’est alors que l’idée est venue de transformer le lactosérum des laits de brebis et de vache en alcool. Semblable à une vodka, l’Eau-de-vie de Petit-lait est plus colorée que cette dernière, car elle est moins filtrée et moins distillée; les arômes perçus ont donc beaucoup de caractère. En bouche, les saveurs lactées dominent en laissant une légère impression de salé sur les parties latérales inférieures de la langue. Par la suite, la complexité des notes végétales surgit et crée un équilibre parfait. Un alcool agricole réussi avec brio!

Bouteille de Charlvoyou

48$, à la SAQ


Milton Star

Impossible d’écrire une rubrique «on boit quoi?» sans mentionner un prêt-à-boire ces derniers temps! La rédaction craque pour le cidre mousseux aux pommes léger et rafraîchissant de la cidrerie Milton et souhaite vous le faire découvrir malgré le fait qu’il ne soit pas nouveau sur le marché. Fait de Macintosh et de spartan, le délicieux nectar est mi-sec et détient un puissant goût de pomme. Ses bulles sont persistantes et son taux d’alcool de 5% crée un parfait équilibre. À boire frais ou sur glace sur le bord de la piscine ou en pique-nique.

Cannettes de cidre Milton Star

11,40 $ X 4 canettes de 355 ml, à la SAQ


SAP 56

Ce nouveau whisky aromatisé à l’érable est québécois et il vient tout juste d’arriver sur les tablettes de la SAQ. La combinaison du whisky canadien vieilli en fût de chêne flambé et du sirop d’érable confère à la liqueur une bouche complexe, élégante et douce. Les notes empyreumatiques de l’érable (sucre brûlé, chicorée, fève de café noire) se marient merveilleusement au caractère boisé-fruité du whisky. La final persistante dégage des notes subtiles de gingembre, de vanille et une touche de cannelle et de clou de girofle. Contenant 50 % moins de sucre que les liqueurs traditionnelles, le whisky séduit autant les grands amateurs que les néophytes.

Bouteille de wisky SAP 56

44,50$, à la SAQ


Casoni Negroni

C’est la Semaine italienne de Montréal, il est donc de mise de parler d’un alcool italien! Le Negroni, originaire de Florence et créé pour le comte Camillo Negroni, est un cocktail réalisé à base de gin, de vermouth rouge et de Campari. Le Casoni Negroni réunit ces trois alcools en un prêt-à-boire pratique. Le nez est précis, entre bitter, orange amère, rhubarbe et gentiane. Les belles notes balsamiques du vermouth arrondissent le tout. Il suffit de le verser dans un verre Old Fashioned contenant des glaçons et de garnir d’une tranche d’orange afin de se régaler de ce cocktail amer.

Bouteille de Casoni Negroni

28,25$, à la SAQ


BEA Veneto Bianco

On se fait plaisir et on continue à découvrir les produits italiens avec ce vin blanc élaboré en exclusivité pour le marché québécois par Zonin, les producteurs du célèbre Prosecco. Cet assemblage de Chardonnay (30%), de Garganega (30%), de Sauvignon blanc (30 %) et de Moscato (10%) nous provient de la Vénétie, la plus large région viticole du pays, et il nous offre un vin blanc moderne et ingénieux. D’un beau jaune paille, il se targue d’arômes frais, secs et croquants, équilibrés par une texture légère et crémeuse. Avec des notes soutenues d’abricot et de fruit jaune à noyau, son nez complexe aux notes florales intenses d’aubépine vole la vedette tout en soulignant son caractère léger et tropical.

Bouteille de vin blanc BEA

14$, à la SAQ


Soutenez

On boit quoi cette semaine?

Voici les trois coups de cœur de la rédaction pour se rincer le gosier cette semaine.

 

655 Miles Cabernet Sauvignon Lodi

Ce vin de table californien est le compagnon idéal pour les BBQ du week-end! Des arômes de cerises noires, de mûres et de poivre fraîchement moulu ainsi que des effluves de violette se font sentir, alors que la bouche offre des saveurs de compote de fruits noir dense, de cassis, d’épices et des notes terreuses. Les tanins sont fermes et la texture assez ample. Ce petit rouge sec plaira aux amateurs de brochettes d’agneau cuites au charbon de bois!

15 $, à la SAQ


Gin Tonic Panais Marie-Vic

Les prêts-à-boire sont très tendance cette année et ce n’est pas pour nous déplaire. Le gin-tonic de la distillerie Les Subversifs était très attendu et il est enfin disponible! Conçu à partir du gin au panais de la Maison, le Marie-Victorin, il laisse échapper des effluves de coriandre, d’angélique et de cardamome, le tout appuyé par le zeste de citron. Son format de 355 ml est très généreux et il descend dangereusement bien, alors attention aux excès! À servir sur glace.

16 $ x 4 cannettes, à la SAQ


Cidre McKeown Rosé

Cannette de cidre rosé

La cidrerie Mckeown, située à Rougemont, produit des cidres axés sur la pureté du fruit depuis 2004. Cette nouveauté est d’une belle couleur rose pâle et émane des arômes de pommes mûres et de petits fruits rouges. En bouche, la mousse est onctueuse, et l’acidité apporte une grande fraîcheur. On perçoit dans sa finale longue des notes de framboises sauvages. À servir très froid ou sur glace dans un grand verre. Se marie à merveille au porc, au poulet, aux pâtes ainsi qu’aux sushis.

3,50 $, dans les épiceries

Soutenez

On boit quoi?

Dans cette nouvelle rubrique « On boit quoi? », la journaliste Maryse Deraîche vous présente ses coups de cœur pour se rincer le gosier cette semaine.

Romeo’s gin spritz

Le petit dernier des prêts-à-boire de romeo’s gin fera le bonheur des amateurs de boissons d’été légères et pétillantes. Fait de gin, de soda, d’orange sanguine et de rhubarbe, le cocktail n’est pas un spritz en soi, mais s’en inspire fortement. Riche en agrumes, moins amer qu’un spritz traditionnel et tout aussi rafraîchissant, ce prêt-à-boire se boit tout seul! Le visuel est signé par l’artiste MEKA, mettant en lumière son œuvre Keep Pushing.

15$ pour 4 cannettes, à la SAQ

Fleur bleue

L’Absintherie des Cantons, une microdistillerie familiale située à Granby, s’est inspirée d’une recette franco-suisse datant du XIXe siècle pour distiller cette absinthe blanche. Plus douce que l’absinthe verte, la liqueur est faite de la mythique Artemisia Absinthium et d’une douzaine autres plantes. En le diluant goutte à goutte à travers un cube de sucre, le délicat alcool libère des arômes de fenouil et d’anis.

55$ à la SAQ

Glenmorangie original

Ce simple malt est produit dans les plus hauts alambics d’Écosse. Résultat? Un sublime whisky embaumant les agrumes, les pêches et la vanille. Vieilli au moins 10 ans dans d’anciens fûts de bourbon, faits de chêne blanc américain, l’alcool est crémeux, ample et rond en bouche. Cette texture soyeuse lui confère un goût de vanille, d’amande et de miel avant une finale délicate et persistante d’orange et de pêche.

68$, à la SAQ Maryse Deraîche

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.