Soutenez

Francis Cayouette, créateur pour Ikea

Photo: Collaboration spéciale

Le seul designer québécois pour la chaîne Ikea revient sur trois collaborations phares avec le géant suédois.

Tous les designers industriels de la planète aimeraient un jour collaborer avec Ikea. Francis Cayouette, lui, peut se targuer de faire partie des 10 designers «réguliers» de l’équipe externe de 40 créateurs avec qui le géant suédois à l’habitude de collaborer, en plus d’être le seul Québécois du lot.

«Comme designer, travailler avec Ikea, c’est avoir accès à d’innombrables ressources, comme de collaborer avec des spécialistes de l’innovation et des techniciens très pointus, dit-il. C’est aussi avoir la chance de travailler avec plusieurs types de matériaux et sur tous les objets qui meublent une maison. C’est aussi avoir la chance de voir ses créations vendues partout dans le monde! Pour qu’une idée se concrétise en produit Ikea, il faut que ça soit joli, utile, et abordable. Le défi, c’est surtout que ça puisse être défait en morceaux dans une boîte, à plat!»

Alors qu’il était de passage à Montréal pour souligner l’agrandissement et les rénovations du Ikea Montréal, le designer, qui vit à Copenhague depuis plus d’une dizaine d’années, a choisi pour Métro trois de ses créations préférées. Explications.

Portique pour bébé Leka
«J’ai fait plusieurs jouets pour Ikea [ndlr : pyramide d’anneau et grue avec cubes Mula, boîte à outils Duktig] mais ce jeu pour bébé est mon préféré. On a l’habitude que les jouets pour bébé soient en plastique, jetables, mais le portique bébé Leka est le genre de jouet qui est fait pour se transmettre de génération en génération. Pour le créer, je me suis inspiré des vieux jouets en bois, et du design scandinave pour les courbes et les formes. Je l’ai pensé pour que les mobiles puissent se détacher et devenir des jouets de manipulation, et pour que les contrastes de couleurs stimulent l’enfant.»

Banc range-chaussures Ikea PS 2012
«Pour sa collection PS 2012, Ikea a demandé à quelques designers de plonger dans les 60 dernières années de son histoire pour créer un objet unique. De mon côté, je me suis inspiré d’anciennes étagères des années 1960 qui pouvaient s’emboiter entre elles. Tous les détails de ce banc se rapportent à sa faculté de s’emboiter, comme un puzzle. Ces bancs sont aussi conçus pour qu’on y range des souliers dessous. Ils peuvent également être aménagés côte-à-côte.»

Lavabo Bredviken
«Pour créer ce lavabo plus haut de gamme et très différent de ce qu’on retrouve habituellement dans les salle de bains Ikea, je me suis inspiré de la nature. Sa forme est très organique. J’ai également pensé à cacher la partie habituellement en métal qui sert à égoutter l’eau avec un élément qui rappelle une roche aux formes arrondies. Ce lavabo est fait de marbre broyé et de résine, ce qui fait que s’il est rayé, on n’a qu’à le polir. Ce matériau permet également de créer des angles plus serrés que ce que nous permet la céramique, pour un look plus contemporain.»

ALGOT 2 rangementFrancis Cayouette est aussi derrière le rangement Algot. / collaboration spéciale

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.