Évasion, loisirs et plein air
15:00 11 mai 2021 | mise à jour le: 8 juin 2021 à 09:47 temps de lecture: 4 minutes

Expéditions de pêche en plein Montréal

Expéditions de pêche en plein Montréal
Photo: Kelly Sikkema/Unsplash

Montréal est une île, on l’oublie trop souvent. Et il y a plein d’endroits où on peut facilement combiner randonnée en vélo, pêche et pique-nique sur les rives. En solo (c’est si zen), en duo ou en famille, suivez le guide !

Les bons endroits

Parc nature de l’île-de-la-Visitation

Parmi nos favoris, ce beau parc sur la rivière des Prairies, à l’extrémité nord de l’avenue Papineau. À vélo, on emprunte la piste du boulevard Gouin pour y accéder par la rue du Pont. Il y a de nombreuses tables à pique-nique et de beaux sentiers sous les arbres. On y pêche, entre autres espèces, achigans, dorés, perchaudes, brochets et même esturgeons. En mai et juin, l’alose, un poisson très combatif, revient y frayer.

Canal de Lachine

Un super endroit pour une randonnée vélo et pêche. La piste cyclable qui va du Vieux-Port jusqu’au lac Saint-Louis fait quelque 14 km. Et il n’y pas que des crapets et des perchaudes qui vivent dans le canal. On y prend aussi des achigans, des dorés, des brochets. Tentez votre chance près des anciennes écluses de Lachine. Juste à côté, sur la presqu’île entre le canal et le fleuve, le parc René-Lévesque vaut qu’on s’y attarde.

Parc des Rapides

Ici, la piste cyclable suit le fleuve Saint-Laurent tout au long de ce parc qui forme une bande de verdure paisible. À LaSalle, les rapides offrent un excellent site de pêche mais attention, le courant y est puissant! Achigans, dorés et brochets, parfois maskinongés, plus rarement truites brune et arc-en-ciel, s’y trouvent. Bons spots de pêche et stationnement à la hauteur de la 6èmeavenue et du boulevard LaSalle.

En fait, on peut pêcher depuis la berge à plusieurs endroits autour de l’île. Vous retrouverez une foule d’infos à ce sujet sur le site Web de la Ville de Montréal.


Ce qu’il vous faut

Le permis de pêche du Québec coûte 23,40$ pour les adultes de moins de 65 ans. Parents et enfants d’un même foyer peuvent pêcher avec leur propre ligne sur un seul permis, en autant que le nombre total des prises ne dépasse pas la limite prévue pour ce permis.

Informez-vous concernant les périodes d’ouverture qui varient selon l’espèce pêchée.


L’équipement requis

Canne à lancer léger, moulinet, fil à pêche, pesée, hameçons et vers de terre suffisent pour se lancer. Ajoutez quelques leurres, pour le brochet, l’achigan et le doré. Nul besoin de dépenser trop d’argent, achetez usagé au besoin. Pour plus d’info, consultez le blogue de la Sépaq Pêche : Comment s’équiper pour moins de 100$.


Des prises bonnes à manger?

Mais oui! Les poissons de ville ne sont pas plus contaminés que ceux des régions sauvages, du moins en ce qui concerne la teneur en mercure. En fait, un gros doré du grand nord peut être plus contaminé que son petit cousin montréalais! Selon le lieu, l’espèce et la taille du poisson, on recommande de limiter sa consommation : par exemple, pas plus de deux repas par mois pour les gros brochets ou dorés, mais pas de limites concernant les petites truites. Les contaminants autres que le mercure s’y trouvent en très faibles concentrations et se logent plutôt dans le gras. Faites donc des filets et évitez les parties grasses et le foie.

Référez-vous au Guide de consommation du poisson de pêche sportive en eau douce du ministère de l’Environnement du Québec pour en savoir plus.

Articles similaires