Soutenez

Le «stooping»: pour un meilleur partage des meubles usagés 

Le «stooping» permet de faire de merveilleuses trouvailles. Photo: iStock/MarisaMurillo

Vous est-il déjà arrivé de trouver un superbe meuble qui traînait sur le bord du chemin et d’en faire une pièce maîtresse de votre chez-vous? Gardez-vous un œil ouvert pour ce genre de trouvailles lors de vos balades en ville? Si oui, vous faites ce qu’on appelle du «stooping». Des pages Instagram popularisent et facilitent cette pratique dans plusieurs grandes villes d’Amérique, notamment à Montréal.  

Pour y participer, le processus est simple: «Si moi, par exemple, je veux me débarrasser de mes affaires, je vais les laisser dans la rue. Toi en te promenant, tu vas tomber sur mes meubles, les aimer et tu vas pouvoir les prendre pour chez toi [ou les prendre en photo et les partager sur les réseaux sociaux]», explique Sephora*, la fondatrice de la page Instagram stooping_mtl, lancée le 9 août dernier. 

«Someone’s trash is somebody else’s treasure [NDLR: les ordures de quelqu’un sont les trésors de quelqu’un d’autre], se fascine-t-elle. C’est du recyclage à l’infini et ça permet que les articles ne se retrouvent pas dans les sites d’enfouissement et qu’ils aient une deuxième vie.»  

Plus qu’une page, une communauté 

C’est en visionnant la vidéo de la populaire chaîne YouTube torontoise The Sorry Girls, qui promeut le design durable et le phénomène du «stooping», que Sephora a découvert l’existence de ce terme et des communautés numériques qui y participent activement.   

Elle pratiquait depuis longtemps cette forme de recyclage, mais c’est en découvrant les pages stoopingnyc et stooping_toronto sur Instagram qu’elle a eu l’idée de créer leur pendant montréalais. Depuis, The Sorry Girls ont applaudi son initiative et repartagé sa page, contribuant à augmenter son nombre d’abonnés.  

Pour y participer, il suffit d’envoyer vos photos de meubles abandonnés ainsi que leur emplacement à la page @stooping_mtl en message privé. Ensuite, l’administratrice les partage sur le compte et en story. Vous pouvez aussi les partager sur votre compte (public) en taguant @stooping_mtl, puis la page va tout simplement repartager.  

Lorsqu’un article est «sauvé» et donc n’est plus disponible, elle ajoute un petit cœur vert à la publication. 

Depuis la création de sa page, Sephora assure que plusieurs articles ont trouvé preneur.euse.s plutôt que de finir au dépotoir.  

Une chasse au trésor 

En plus de permettre d’économiser de l’argent, de réduire le gaspillage et d’éviter la surconsommation, à une époque où la réduction de la consommation est essentielle d’un point de vue environnemental (nouveau meuble = nouveau déchet), le «stooping» permet de faire des trouvailles franchement originales qui ajoutent du cachet aux demeures.

Un tour sur la page Instagram stooping_mtl vous permettra de le constater. Siège mid-century, commode en bois massif, meuble en marbre, il y a de quoi décorer son chez-soi avec goût. 

Gardez l’œil ouvert! 

*Sephora a préféré taire son nom de famille dans le but de privilégier la promotion de la communauté plutôt que de sa personne. 

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.