Inspiration

Fais-le mieux: arrête d’accepter des tote bags

Photo: Unsplash

Votre festival préféré en a un, votre salon de coiffure en a un, le café du coin aussi, et même le cinéma érotique du boulevard Saint-Laurent. Oui, en 2021, tout le monde a un tote bag à son effigie. Préalablement destiné à être le remplaçant écolo du sac de plastique, le cabas en tissu est plutôt devenu un accessoire mode et un outil promotionnel produit massivement. La solution est-elle devenue un problème? 

La hausse de popularité des tote bags provient d’un effet de mode pro-environnement observé depuis quelques années. Les entreprises y ont toutes vu une occasion commerciale intéressante, estime Myriam Ertz, professeure à l’Université du Québec à Chicoutimi, experte en marketing responsable. 

«Les gens ne choisissent plus le tote bag pour son attribut socioécologique, mais plutôt pour sa dimension esthétique et son allure plus chic», dit-elle. 

Le problème, c’est que les tote bags ne sont pas si écolos. Pourquoi? D’abord et avant tout puisqu’ils sont généralement faits de coton, une matière qui ne se recycle pas dans le bac vert, contrairement au plastique.  

De plus, la production du coton est l’une des industries les plus polluantes au monde en raison de sa grande consommation d’eau et de pesticides, indique Amélie Côté, analyste en réduction à la source chez Équiterre.  

Pour vous donner une idée: autour de 2,5% des pesticides mondiaux servent à la production de coton et la production d’un jeans requiert des milliers de litres d’eau, jusqu’à 40 000 litres pour être exact, selon les dires de l’expert en économie circulaire Keith James rapportés dans un vidéoreportage de la BBC.  

L’importance de la réutilisation 

Myriam Ertz estime que ces effets négatifs atténuent les effets positifs pour lesquels le sac a initialement été créé. Souvenons-nous que le but initial était de réduire l’usage unique des sacs de plastique pendant les courses. En utilisant un sac plus robuste, on pourrait ainsi le réutiliser presque à l’infini. 

Selon l’analyse du cycle de vie (ACV) environnementale et économique des sacs d’emplettes, commandée par RECYC-QUÉBEC et réalisée en 2017 par le Centre international de référence sur le cycle de vie des produits, procédés et services (CIRAIG), il faudrait qu’un sac en coton soit réutilisé 2000 fois pour être réellement écologique. 

Une autre étude menée par le Ministère de l’environnement et de l’alimentation du Danemark indique des chiffres encore plus alarmants. Il faudrait qu’un sac en coton organique soit utilisé jusqu’à 20 000 fois pour contrebalancer l’impact de sa production. 

Considérant ces enjeux, il est d’autant plus important d’utiliser et de réutiliser ses tote bags. Pas de les accumuler, comme on le fait actuellement.  

Amélie Côté, d’Équiterre, recommande aux entreprises qui veulent commercialiser un tote bag écolo d’utiliser des tissus de seconde main plutôt que des matériaux neufs ou carrément d’envisager une autre avenue promotionnelle que le sac.  

Pour les utilisateurs, un simple conseil: réutilisez votre tote bag, et ce, le plus longtemps possible! Parce que, oui, chaque sac pollue. 

Notre série «Fais-le mieux» propose des comportements pour améliorer votre santé et celle de la planète. Pour faire une différence, enwaille dans la section Environnement!

Vos nouvelles 100% locales, recevez-les chaque jour.

Nos infolettres vous suivent partout.

Articles récents du même sujet