Local

Exceller dans l’art de parler en public

Exceller dans l’art de parler en public
Photo: Photo: Gracieuseté

Une jeune cadette de l’air de Pierrefonds a récemment remporté les honneurs d’une compétition provinciale d’art oratoire. Hana Badawi représentera la région de Montréal-Ouest et de la Vallée de l’Outaouais aux championnats nationaux, qui auront lieu à Terre-Neuve en juin.

Tenu le 13 avril à Nicolet, le tournoi québécois réunissait les cadets de l’air ayant remporté les compétitions d’art oratoire dans leur région respective.

Une liste de sujets sur lequel le participant devait préparer un discours d’environ cinq minutes était donnée à l’avance. Hana Badawi avait choisi de parler de l’importance de l’égalité entre les genres chez les jeunes d’aujourd’hui.

«Je me suis concentrée sur Suzanne Bergeron, la première femme à recevoir sa licence de pilote grâce au corps des cadets de l’air. J’ai même pu l’interviewer. J’ai aussi parlé de notre perception de l’égalité des genres et comment certaines gens pensent que ce problème est inexistant ici, mais ça n’est pas nécessairement le cas», indique-t-elle.

La compétition avait également un deuxième volet. Les participants avaient trois minutes pour se préparer à faire un discours sur un sujet en particulier.

Hana Badawi s’est intéressée à l’intelligence artificielle et si approche représentait la prochaine étape de l’évolution humaine.

Étonnement
L’oratrice qui s’est jointe aux cadets de l’air il y a trois ans a été surprise par sa victoire lors de la compétition provinciale.

«Beaucoup de mes amis pratiquent des sports, mais moi je suis dans les cadets où il n’y a pas autant d’opportunités pour participer à des compétitions. Je suis très fière de ma victoire. Je me suis dit que je participerais et que ça serait plaisant. J’ai donc été surprise quand j’ai gagné», souligne-t-elle.

Elle a maintenant très hâte à la compétition nationale qui se déroulera le 13 juin.

«Je me sens chanceuse de pouvoir y participer. Je ne suis jamais allée à Terre-Neuve. J’ai hâte de rencontrer les autres participants. Je suis un peu nerveuse aussi parce que je suis sûre que les autres seront vraiment bons. Je vais réviser mon discours et tenter de le rendre aussi bon que possible. Je vais aussi essayer de ne pas laisser le stress ruiner cette expérience», soutient l’adolescente de 14 ans.

Sergent au sein de l’escadron 803 North Shore Sabre, elle souligne que l’art oratoire lui permet de développer des compétences utiles comme l’habileté à s’exprimer devant les autres.