Ahuntsic-Cartierville

Plus de 96 000$ pour lutter contre la pauvreté

Plus de 96 000$ pour lutter contre la pauvreté
Photo: ArchivesLa lutte contre l’insalubrité dans le secteur Laurentien-Grenet demeure la priorité pour les organismes communautaires.

La lutte contre la pauvreté et la misère se poursuit dans la zone défavorisée de Cartierville. L’arrondissement vient de remettre sur la table de l’argent pour soutenir les ressources humaines mobilisées pour cette mission.

L’arrondissement Ahuntsic-Cartierville a accordé une somme de 96 151$ au Conseil local des intervenants communautaires (CLIC) de Bordeaux-Cartierville pour la poursuite du plan d’action de revitalisation urbaine intégrée (RUI) de Laurentien Grenet.

Cet important projet se poursuit avec des dizaines d’actions mises sur pied par une vingtaine d’organismes communautaires et instances diverses pour offrir un meilleur cadre de vie aux citoyens.

Depuis plus de 10 ans dans ce secteur de 800 000m2 situé approximativement entre les boulevards Gouin Ouest et Henri-Bourassa et les rues Grenet et Cousineau, des interventions se multiplient pour lutter contre la pauvreté et l’exclusion.

Les sommes allouées par l’arrondissement pour la RUI sont les mêmes depuis quatre ans. Elles assurent la poursuite des actions diverses. Mais plus encore cet apport financier est plus qu’indispensable.

«Sans le soutien financier de la Ville, ce projet n’aura pas lieu», souligne l’arrondissement dans son sommaire décisionnel. La somme provient de la base budgétaire du Service de la diversité sociale et de l’inclusion sociale (SDIS) de la Ville de Montréal.

Chercher ailleurs

«Cette somme est surtout destinée à soutenir les ressources humaines déployées par le CLIC», souligne Bertrand Pouyet directeur du CLIC. Même si de nombreux projets prioritaires sont mis en avant, tous ne sont pas réalisés par le CLIC

«Les organismes communautaires mettent sur pied des actions et vont chercher leur financement», relève M. Pouyet. Un des dossiers cruciaux dans ce quartier la lutte contre l’insalubrité.

Un projet, intitulé Zoom sur l’insalubrité, est mené depuis trois ans pour lutter contre les logements mal chauffés, infestés de moisissures et de coquerelles. Ce secteur a souvent défrayé la chronique à cause de ses logements inhabitables.

«L’arrondissement a toujours été partie prenante de cette action», souligne M. Pouyet. Ce projet permet notamment d’accélérer les inspections des logements, établir une carte de l’insalubrité et protéger les locataires.

Par ailleurs, une des grandes actions qu’on observera cette année le projet de verdissement de l’artère commerciale Gouin Ouest.

 

Favoriser la saine alimentation

Un jardin de 673 mètres carré sera aménagé derrière le futur centre communautaire de Bordeaux-Cartierville au 12225, rue Grenet où seront cultivés des fruits et légumes frais, locaux et sans pesticides ni herbicides. Photo : Archives

Un important projet d’agriculture urbaine et de saine alimentation intitulé fourche et fourchette a été lancé cette année dans le cadre du plan d’action 2019 pour la revitalisation urbaine intégrée (RUI) Laurentien-Grenet.

Un comité intitulé «système alimentaire local en sécurité alimentaire et en saine alimentation de Bordeaux-Cartierville (SALSA)», mis en place avec plusieurs organismes et Ville en vert veut augmenter la consommation de fruits et légumes produits localement.

Un jardin de 673 mètres carré sera aménagé derrière le futur centre communautaire de Bordeaux-Cartierville au 12225, rue Grenet où seront cultivés des fruits et légumes frais, locaux et sans pesticides ni herbicides. Des citoyens participeront directement au projet en s’occupant de ce jardin.