Francis Scarpaleggia briguera un sixième mandat

Francis Scarpaleggia briguera un sixième mandat
Photo: François Lemieux

Le libéral Francis Scarpaleggia souhaite à nouveau obtenir la confiance des électeurs de la circonscription fédérale de Lac-Saint-Louis cet automne. Le député sortant a prévu faire campagne sur le bilan de son parti, qu’il juge «extrêmement positif».

«On a mis en œuvre énormément de choses, comme la renégociation de l’ALENA, les investissements en infrastructure, la modification de la sécurité de la vieillesse, l’allocation canadienne pour les enfants qui est libre d’impôts», indique M. Scarpaleggia, qui briguera un sixième mandat.

Le député souligne par ailleurs que l’économie de l’Ouest-de-l’Île a profité de plusieurs annonces au cours des dernières années.

«Le taux de chômage est à son plus bas depuis 1976. L’économie, surtout de l’Ouest-de-l’Île, va bon train. On a octroyé des prêts avec congé d’intérêt à plusieurs entreprises, surtout dans le parc industriel de Baie-D’Urfé et à Kikland», affirme-t-il.

Investi en août l’an dernier, M. Scarpaleggia et son équipe veulent continuer de rencontrer un maximum d’électeurs d’ici le scrutin d’octobre,

«Il faut faire quelque chose pour contrer les changements climatiques, soutient M. Scarpaleggia. J’ai toujours été préoccupé par la gestion et la protection de nos ressources hydriques. Je travaille ce dossier depuis mon premier mandat.»

Infrastructures
Si la politique internationale représente un sujet de conversation populaire auprès des électeurs rencontrés, M. Scarpaleggia fait aussi des investissements en infrastructure une priorité.

«Dans notre dernier budget, nous avons doublé le montant de la taxe d’assise que le gouvernement fédéral refile directement aux municipalités pour leur donner la chance de procéder plus rapidement avec leurs projets», dit-il.
Lors de l’élection d’octobre 2015, Francis Scarpaleggia avait conservé son siège en raflant près de 64% du suffrage.