Local

Raconter l’histoire

Raconter l’histoire
Photo: François Lemieux/Cités Nouvelles

Quoi de mieux pour connaître l’histoire des bâtiments qui nous entourent que d’avoir le «conteux du village» nous en parler. C’est la mission d’André Laniel, qui donne vie aux événements, personnages et édifices dans des visites organisées par la Société patrimoine et histoire de L’Île-Bizard et Sainte-Geneviève.

Ayant étudié l’histoire locale depuis 40 ans, M. Laniel a commencé à faire visiter l’église de Sainte-Geneviève il y a 15 ans. Se sont ajoutées les visites du village de Sainte-Geneviève et de L’Île-Bizard.

«C’est du bénévolat que je fais par plaisir et pour partager la connaissance de notre patrimoine et notre histoire. Il est important de savoir d’où on vient pour savoir où on s’en va», souligne-t-il.

M. Laniel offre différents types de circuits, chacun se faisant à pied durant 90 minutes. Il raconte des anecdotes sur les figures historiques importantes de l’arrondissement, en se basant sur des documents historiques et des livres spécialisés.

À Sainte-Geneviève, la visite comprend près d’une quarantaine de lieux, notamment la maison John-Lewis-Forbes, le barbier Midas et le magasin général Zotique Rivard. À L’Île-Bizard, on apprend les origines de la seigneurie Jacques-Bizard et l’histoire de l’école du village, du feu de la beurrerie Lacombe ou encore de la maison du charpentier Napoléon Boileau.

Personnage
Campé à la fin du XIXe siècle et début du XXe siècle, le personnage du «conteux» tient une boutique de bois où il fabrique des objets comme des sauts d’eau et des chaises. Les «gences» viennent y commérer.

«Il est sympathique et il aime taquiner. Avec lui, les anecdotes prennent une autre allure. Il se définit comme étant le transmetteur de souvenances. Son devoir est de rencontrer à l’occasion des gences plus vieux que lui pour en connaître un brin sur l’autrefois. C’est à partir de ces dires vrais qu’il ramanche les histoires avec sa couleur», explique M. Laniel.

Articles similaires