Local

Fin de la saga sur le congédiement de Nancy Bergeron

Fin de la saga sur le congédiement de Nancy Bergeron
Photo: Archives Cités Nouvelles

Une dernière page a été tournée dans la saga du congédiement de l’ex-directrice d’arrondissement de L’Île-Bizard – Sainte-Geneviève, Nancy Bergeron, la semaine dernière. Le conseil a approuvé une ultime dépense de plus de 31 000$ en frais juridiques encourus par l’arrondissement afin de défendre Mme Bergeron.

Le maire, Normand Marinacci, estime que l’ensemble des frais d’avocats encourus dans ce dossier, entre 2015 et 2019, s’élève à environ 475 000$. Le conseil d’arrondissement entend réclamer à la ville-centre le remboursement de toutes ces factures.

À la suite d’allégations de menaces et d’intimidation à l’endroit de cols blancs, Mme Bergeron a été congédiée par l’administration du maire de Montréal, Denis Coderre, en 2015.

Elle avait par la suite contesté à quatre reprises son renvoi devant les tribunaux. Elle n’a toutefois pas soumis sa candidature pour régulariser son poste par intérim, à l’été 2018, mettant ainsi fin officiellement à son mandat.

Mme Bergeron a obtenu gain de cause devant les tribunaux pour une quatrième fois d’affilée, en juin 2017. La Cour d’appel avait alors refusé la demande de Montréal qui cherchait à faire annuler une fois de plus sa réintégration.

Articles similaires