Local

Vers une quatrième olympiade

Vers une quatrième olympiade
Photo: Gracieuseté Natation Canada

Pour une quatrième année consécutive, Stephanie Horner a reçu le titre de meilleure nageuse en eau libre par la Fédération de natation du Québec (FNQ) grâce à ses bons résultats cette année. La résidente de Beaconsfield se concentre maintenant sur les qualifications en vue d’une quatrième participation aux Jeux olympiques.

«Je suis contente de pouvoir représenter le Québec, indique l’athlète. L’eau libre est un sport dont la popularité augmente. C’est rendu un peu plus égal que la natation en piscine. Comme j’ai 30 ans, j’aimerais ça montrer aux jeunes que, si tu as la base et un bon cardio, tu peux transférer ce que tu as appris en piscine et l’appliquer en eau libre et avoir du succès.»

En avril, Horner participera aux essais canadiens aux îles Caïmans. Elle devra l’emporter si elle souhaite obtenir son laissez-passer pour les essais internationaux de juin, où elle devra se classer dans le top 10 afin de participer aux Jeux de Tokyo.

«Il y a beaucoup de monde de mon bord pour me soutenir. Je veux prendre cette énergie et faire de mon mieux pour réussir. Si je réussis à me qualifier, je serais la première Canadienne à me rendre à quatre olympiades», souligne celle qui s’entraîne au club de natation de Pointe-Claire ainsi qu’au Centre de haute performance de Natation Canada à Victoria, en Colombie-Britannique.

Aux Jeux de Rio, au Brésil, Stéphanie Horner avait pris le 23e rang à l’épreuve du 10 km.

Cet été, la triple Olympienne a raté de peu les podiums des épreuves en eau libre de la Série mondiale de la FINA. Elle a terminé au 4e rang de la Traversée du Lac-Saint-Jean, avec un déficit de seulement 5 secondes. En août, à Lac-Mégantic, la nageuse s’est classée 5e avec un temps de 2h, 25 min et 41 sec.