Local
12:10 4 décembre 2019 | mise à jour le: 4 décembre 2019 à 12:10 temps de lecture: 3 minutes

Terminer au sommet

Terminer au sommet
Photo: Gracieuseté: David Moll / University of Calgary

L’ancien porte-couleurs des Islanders du collège John Abbott, Adam Sinagra, a terminé de belle façon sa carrière de footballeur universitaire en remportant la Coupe Vanier. Le quart-arrière des Dinos de l’Université de Calgary a réussi 292 verges par la passe dans une victoire de 27-13 sur les Carabins de l’Université de Montréal.

La performance de Sinagra en grande finale sur le terrain de l’Université Laval à Québec lui a valu le titre de joueur offensif du match.

«La clé a été de garder le plus possible notre offensive sur le terrain, ce qui a mené à des montées soutenues. On a bien géré la possession du ballon. Quand on a obtenu des chances de marquer, on en a profité», indique-t-il.
La victoire a représenté un moment indescriptible pour l’athlète originaire de Châteauguay.

«Ça ne pouvait pas être plus parfait, souligne Sinagra. Ça a été une dure saison durant laquelle on a fait face à beaucoup d’adversité. Je suis tellement fier de mes coéquipiers, de la façon dont ils ont bataillé tout au long de la saison. On attendait ce moment depuis longtemps et on a finalement réussi.»

Succès individuels
L’an dernier, Sinagra avait connu une saison du tonnerre. Ses 3233 verges obtenues par la passe avaient établi un nouveau record pour le réseau universitaire canadien U Sports.

Il avait par ailleurs mené les Dinos à inscrire huit victoires sans revers en saison régulière. L’équipe avait eu l’attaque la plus puissante du pays, avec une moyenne de 570,9 verges par match.

Sinagra avait dominé la conférence Canada-Ouest en inscrivant 23 passes de touché, le deuxième meilleur total au pays.

Ces performances lui avaient valu le trophée Hec Crighton, attribué annuellement au joueur par excellence du football universitaire canadien. Pour Sinagra, remporter la Coupe Vanier a été beaucoup plus significatif.

«Les honneurs individuels, ça ne se compare même pas avec le fait de gagner avec ses coéquipiers. C’est le plus grand feeling en tant que joueur et le meilleur moment de ma carrière», soutient-il.

Garder le contact
Patrick Gregory a été l’entraîneur-chef de Sinagra chez les Islanders du collège John Abbott de 2013 à 2015. . Déjà, le jeune athlète s’était démarqué. «C’est certain que ses qualités physiques et ses talents de passeur étaient présents. Mais son sens de la compétition et son désir de vaincre ressortaient déjà», explique-t-il.

Les deux hommes de football ont gardé contact depuis. Gregory se réjouit des succès de son ancien protégé.

«Qu’il ait eu l’opportunité de finir sa carrière universitaire en jouant comme il l’a fait et d’aller chercher la victoire, c’était plus que juste le fun. On est très fier de lui», souligne Gregory.

Futur diplômé en économie, Sinagra sera éligible au prochain repêchage de la Ligue canadienne de football (LCF) au printemps.

Articles similaires