Local
19:58 9 décembre 2019 | mise à jour le: 9 décembre 2019 à 19:58 temps de lecture: 3 minutes

Premier album pour Marie-Ange

Premier album pour Marie-Ange
Photo: Gracieuseté - Alexandre Marleau

L’auteur-compositeure-interprète originaire de Pointe-Claire, Marie-Ange lancera en janvier le premier album d’une carrière déjà marquée par de nombreux prix et reconnaissances pour artistes émergents. Le mini-album de cinq chansons aborde notamment les thèmes du réconfort, de la douceur, les paysages, les voyages et les relations.

La sortie de l’album qui devait originalement avoir lieu au printemps, a été repoussée entre autres car l’artiste a atteint les demi-finales du Festival international de la chanson de Granby en août.

«De plus, j’ai pris le temps de bien m’entourer et trouver le meilleur moment», indique celle dont le nom de famille est Crochetière.

L’opus compte cinq titres, dont Le feu, qui est sortie le 8 novembre. La chanson est déjà en rotation sur plusieurs chaînes Stingray à la télévision, sur mobile et sur le web, en plus d’être disponible sur toutes les plateformes d’écoute en continu en ligne. Elle commence par ailleurs à jouer aussi dans les radios communautaires.

Enregistrement
Enregistré au studio de l’auteur-compositeur-interprète Louis-Jean Cormier, le disque a été co-réalisé avec l’ancien candidat de la sixième saison de l’émission de télévision La Voix, Alex Météore et Marc-André Larocque, le batteur de M. Cormier.

«C’était très inspirant de travailler avec Marc-André Larocque qui a tellement d’années d’expérience dans le milieu. Il a vraiment su apporter des idées d’arrangements qui mettent en lumière les chansons», souligne l’artiste âgée de 27 ans.

Marie-Ange et ses deux coréalisateurs ont défriché ensemble la direction artistique appropriée pendant plusieurs mois afin d’arriver à un résultat qui la représente vraiment pour ce qui est du choix des instruments et de la sonorité générale.

On retrouve sur les chansons du piano feutré, de la guitare classique, des percussions, de la contrebasse et un peu de xylophone, mais pas de batterie conventionnelle.

«Marc-André a vraiment su comment ajouter des percussions originales et recherchées pour soutenir les chansons», souligne-t-elle. À la contrebasse, j’ai travaillé avec Mathieu Désy, le contrebassiste d’Ingrid St-Pierre, le seul à avoir un doctorat en contrebasse au Canada. Il a ajouté sa touche de «magie» sur les chansons».

Le lancement du mini-album se fera au Verre bouteille le 22 janvier. L’opus sera disponible sur toutes les plateformes en ligne deux jours plus tard.

Accomplissements
Marie-Ange a par ailleurs été choisie pour la série Découverte des week-ends de la chanson Québécor à la Place des arts. Elle présentera son spectacle Tout va bien le 21 mars à la salle Claude Léveillée en formule trio.

Dans le cadre du concours «Chante en français», dont la finale s’est tenue en avril 2018 au Théâtre Plaza, à Montréal, l’artiste avait gagné le prix Stingray de diffusion ainsi que le prix Distribution SELECT. En plus, elle s’était mérité le Coup de cœur du public, qui comportait une bourse de 1000$.

Lors du concours MusiQualité 2018, elle avait été choisie comme Coup de cœur de l’arrondissement d’Anjou, ce qui lui avait permis de faire une résidence de création à la Maison de la culture d’Anjou, en mars.

Articles similaires