Local
12:09 18 décembre 2019 | mise à jour le: 18 décembre 2019 à 12:09 temps de lecture: 3 minutes

Année chargée à L’Île-Bizard

Année chargée à L’Île-Bizard
Photo: François Lemieux/Cités Nouvelles

2019 a été mouvementée à L’Île-Bizard. Elle a notamment été marquée par l’arrivée d’un nouveau directeur d’arrondissement et de nouvelles inondations historiques. Le maire Normand Marinacci a aussi dû mobiliser son administration pour contester la controversée Zone d’intervention spéciale.

Directrice
En janvier, la saga de la directrice d’arrondissement Nancy Bergeron prenait véritablement fin alors qu’un nouveau directeur, Daniel Le Pape, entrait en poste. L’ensemble des frais d’avocats encourus dans la défense de Mme Bergeron s’élève à environ 475 000$ selon le maire.

Inondations
Pour une deuxième fois en trois ans, plusieurs secteurs de l’arrondissement ont été durement touchés par la crue des eaux, en avril. Quelque 150 000 sacs de sable ont été distribués.

«Les gens étaient en panique. Ça a demandé une mobilisation de notre machine. Mais on était mieux préparé qu’en 2017. On a fait distribuer les sacs de sable avant que l’eau ne monte trop haut», fait valoir M. Marinacci.

En juillet, le conseil a fait de nombreuses représentations auprès du gouvernement provincial à la suite du dépôt de la Zone d’intervention spéciale (ZIS), qui redéfinissait la carte des zones inondables.

«On a été submergé de demandes. Ils avaient ratissé plus large que les zones réellement touchées. Mais 95% des demandes de révision ont été acceptées», rappelle le maire.

Grand parc
En août, l’administration de la mairesse Valérie Plante, dont M. Marinacci fait partie, a annoncé la création du Grand Parc de l’Ouest, qui regroupera notamment les parcs-nature de l’Anse-à-l’Orme, le Bois-de-la-Roche et le Cap-Saint-Jacques, en plus de secteurs qui ne sont actuellement pas protégés.

La précédente administration avait prévu un grand projet de développement immobilier pour le secteur.

«Comme maire voisin, de nous éviter la présence de 6000 nouvelles voitures sur le réseau routier que nos citoyens empruntent, c’est une très bonne nouvelle», souligne-t-il.

Prévention
Une manifestation s’est déroulée devant la mairie d’arrondissement au début septembre. Des résidents souhaitaient voir des mesures préventives permanentes être mises en place avant l’hiver afin de contenir une éventuelle inondation au printemps.

Des fossés ont été creusés sur la rue Joly et la Montée Wilson et quelque 11 clapets anti-retour sont en voie d’installation dans certaines canalisations afin d’empêcher les inondations par les égouts pluviaux.

Articles similaires