Local
17:08 6 janvier 2020 | mise à jour le: 6 janvier 2020 à 17:08 temps de lecture: 3 minutes

Plusieurs enjeux à l’agenda

Plusieurs enjeux à l’agenda
Photo: François Lemieux/Cités Nouvelles

L’environnement, les inondations et le Réseau express métropolitain (REM) ont tous été des dossiers primordiaux pour le député libéral de Jacques-Cartier, Gregory Kelley, au cours de l’année 2019.

Ayant participé à la marche pour le climat au centre-ville de Montréal, à la fin septembre, M. Kelley s’est également joint à une corvée de nettoyage organisée par les membres du groupe environnementaliste TrashTalk, au Bois Angell, à Beaconsfield.

À la suite des inondations du printemps, M. Kelley a travaillé avec les maires de la région pour organiser une rencontre avec la ministre responsable des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest.

«On a été capable de retirer plusieurs de nos citoyens de la carte des zones inondables. Elle avait été mal ficelée depuis le début. On a travaillé avec les maires, les autres députés de l’Ouest-de-l’Île et le gouvernement caquiste pour régler un enjeu très important pour les citoyens de la région», indique M. Kelley.

Britton Hall
Le projet de transfert de Britton Hall, un bâtiment désaffecté de la rue Maple, à Sainte-Anne-de-Bellevue a aussi représenté un dossier d’importance pour M. Kelley. Appartenant à l’Université McGill, l’immeuble nécessiterait des rénovations ou une reconstruction avant de passer entre les mains du collège John Abbott. Le député a appuyé les démarches de la direction du collège.

«John Abbott a besoin de plus d’espace. McGill n’utilise pas le bâtiment et est donc prête à faire un transfert. Le gouvernement a accepté de faire une analyse d’impact pour voir si le bâtiment doit être reconstruit ou rénové», souligne M. Kelley.

REM
Le député de Jacques-Cartier prône depuis un certain temps que le futur nouveau pont de l’Île-aux-Tourtes soit aménagé de façon à ce que le REM puisse éventuellement enjamber le lac des Deux-Montagnes jusqu’à Vaudreuil.

Si c’est là une avenue qui n’a pas été appuyée jusqu’ici, les responsables du projet du REM ne seraient pas fermés à l’idée, selon M. Kelley. Son bureau a fait des représentations auprès du ministère des Transports du Québec (MTQ) à ce sujet.

«Avec la députée de Vaudreuil, Marie-Claude Nichols, nous avons sensibilisé les gens de la Caisse de dépôt et placement. C’est important de ne pas oublier la prochaine étape. Quand le REM aura été complété, il y a un bassin important de citoyens à Vaudreuil et ils ont besoin d’un train. Ça enlèverait de nombreuses voitures de nos autoroutes», explique M. Kelley.

Le député libéral a également participé à une rencontre avec des responsables du projet de REM et les maires des municipalités de l’Ouest-de-l’Île, notamment pour discuter de l’enjeu du stationnement.

Articles similaires