Local
17:08 20 janvier 2020

Dossiers à surveiller à Pierrefonds en 2020

Dossiers à surveiller à Pierrefonds en 2020
Photo: François Lemieux/Cités Nouvelles

L’année 2020 verra les travaux de revitalisation du port de plaisance de Pierrefonds-Roxboro s’achever. L’administration du maire Jim Beis compte aussi ajouter des mesures de protection additionnelles contre les inondations et faire pression pour un boulevard urbain accessible aux voitures dans l’emprise de l’A-440.

Le chantier du port de plaisance devrait se terminer au printemps. Débutée il y a deux ans, la construction du nouveau chalet est déjà terminée. L’aménagement du parc adjacent qui a commencé en 2018, reste à compléter.

Les jeux d’enfants et tables de pique-nique seront installés une fois la pose du gazon complétée. La rampe et les quais pour embarcations sans moteur seront aussi bientôt aménagés.

Chemin de parc
La décision prise par l’administration de la mairesse de Montréal, Valérie Plante, de créer un chemin de parc interdit aux voitures dans la bande de terrain qui avait été réservé pour un éventuel prolongement de l’A-440, avait fortement déplu au maire Beis, à l’été 2018.

Il s’était insurgé de ne pas avoir été consulté et avait affirmé que les besoins des résidents de l’ouest de Pierrefonds n’étaient pas pris en compte.

M. Beis anticipe des problèmes de circulation près de la rue Antoine-Faucon, par laquelle les autobus qui emprunteraient le chemin de parc nouvellement créé circuleraient.

«Un boulevard urbain accessible aux voitures, vélos et autobus est absolument nécessaire pour que les gens puissent se rendre au nouveau Réseau express métropolitain (REM) à Kirkland», indique M. Beis.

Inondations
L’arrondissement s’est montré pro-actif dans l’ajout de mesures préventives à la suite des inondations historiques de 2017. Alors que 800 maisons ont été inondées il y a trois ans, seulement 60 l’ont été l’an dernier.

L’administration Beis est à la recherche de nouvelles mesures préventives.

«On considère notamment des murets de plus de 2,4m pour des endroits où il faudrait normalement des dizaines de milliers de sacs de sable», souligne-t-il.

La politique de reconnaissance des organismes communautaires devrait également être mise à jour cette année afin d’accommoder le plus de groupes possible et leur donner un meilleur service.