Local
13:17 21 janvier 2020 | mise à jour le: 21 janvier 2020 à 13:17 temps de lecture: 3 minutes

Réaménagement au CIUSSS

Réaménagement au CIUSSS
Photo: François Lemieux/Cités Nouvelles

Désirant faire face aux besoins grandissants en soins à domicile, le Centre intégré universitaire de santé et services sociaux (CIUSSS) de l’Ouest-de-l’Île réunira ses services dans un nouvel immeuble à Pointe-Claire. Le bâtiment accueillera aussi le siège social du CIUSSS dont les bureaux logent dans l’Hôpital général du Lakeshore, ce qui libérera une bonne partie du 5e étage de l’hôpital.

Les soins à domicile étant considérés comme un des éléments phares pour réduire les durées moyennes de séjour à l’urgence, Québec a investi des sommes importantes pour les développer au cours des dernières années, selon le directeur des ressources informationnelles et du génie biomédical du CIUSSS, Yvan Carbonneau.

«On n’a plus de place dans les CLSC pour accueillir les ressources additionnelles. On va alors mettre l’ensemble de ces soins dans un nouvel immeuble. On va donner à nos travailleurs des espaces adéquats», indique-t-il.

Présentement en construction, le nouvel immeuble situé à l’angle du boulevard des Sources et de la rue Avro, accueillera bientôt les quelque 200 employés œuvrant en soins à domicile.

Ces mouvements de personnel permettront de libérer quelque 1000 m2 d’espace au CLSC du Lac-Saint-Louis et 700 m2 au CLSC de Pierrefonds.

Siège social
Quelque 70 employés administratifs qui travaillent au cinquième étage de l’Hôpital général du Lakeshore seront déplacés cet automne.

«Dans un hôpital, on ne devrait pas avoir un siège social normalement. De sortir l’administratif de là, c’est probablement la meilleure chose qu’on pouvait faire pour retourner ces locaux à leur vraie vocation», souligne-t-il.

Le CIUSSS planche sur un plan d’ensemble de réutilisation des espaces libérés.

«Il pourrait potentiellement y avoir une vingtaine de lits pour une unité de soins dans le but de désengorger l’urgence. Mais ce n’est pas nécessairement ça qu’on va faire. C’est peut-être plus des cliniques externes ou ambulatoires. Il n’y a aucun plan de fait en ce moment. Dans la prochaine année, ça aura évolué passablement», explique-t-il.

Il est également possible que les locaux vidés ne soient pas remplis immédiatement après le déménagement.

«Ça nous permettrait d’avoir une zone tampon pour déplacer, rénover et ramener des services à la bonne place. On a toujours construit l’hôpital en mettant les différents départements où on pouvait, sans nécessairement avoir une vision d’ensemble. Là, on va être en mesure de vraiment bien réaménager pour que ça soit vraiment plus efficace», souligne-t-il.

Coûts
On ignore pour le moment les coûts que génèreront les déménagements. À long terme, ces changements ne résulteront pas en une charge financière supplémentaire, selon M. Carbonneau, qui précise que certains départements situés dans certains édifices locatifs pourraient être déplacés.

Le nouvel édifice qui abritera les employés administratifs et des soins à domicile du CIUSSS devrait être prêt pour l’automne. Le CIUSSS y louera deux étages.

Articles similaires