Local
12:34 25 février 2020 | mise à jour le: 25 février 2020 à 12:34 temps de lecture: 2 minutes

Prévenir la violence chez les jeunes

Prévenir la violence chez les jeunes
Photo: ArchivesOnze arrondissements se partageront une enveloppe de plus de 1 M$ dans le cadre d’un nouveau programme de prévention du crime chez les jeunes de 12 à 25 ans.

Plus de 53 000 jeunes ont été impliqués dans un crime violent, comme victime ou agresseur, entre 2012 et 2017 à Montréal. L’arrondissement de Pierrefonds-Roxboro a été inclus dans un nouveau programme de la ville-centre pour prévenir la violence chez les 12 à 25 ans.

Onze arrondissements ont été sélectionnés pour le fonds «Montréal sécuritaire pour les jeunes», dont le budget totalise plus de 1 M$. La Ville a déterminé les secteurs prioritaires en fonction du nombre de jeunes touchés.

Un appel à projets sera bientôt lancé dans chaque arrondissement sélectionné, dont Pierrefonds-Roxboro. Les initiatives devront viser principalement à influer les facteurs favorisant l’émergence de la violence chez les jeunes.

«Les données démontrent qu’un parcours de vie qui réunit plusieurs facteurs de risque spécifiques est susceptible de conduire à poser ou être victime d’un geste de violence. Nous agissons en amont avec des acteurs clés qui peuvent faire une différence», explique la responsable de la sécurité publique au comité exécutif de la Ville de Montréal, Rosannie Filato.

Réduire la violence

Les organismes choisis pourraient notamment offrir des services de travail de rue, de médiation sociale, des ateliers de développement ou des projets sportifs ou culturels, avec un volet d’intervention spécifique.

«Nous cherchons à réduire la violence de même que de renforcer du sentiment de sécurité chez les jeunes. Mais, par-dessus tout, nous souhaitons que tous aient des chances égales de développer leur plein potentiel», indique Mme Filato.

Les territoires prioritaires et le degré d’intervention ont été identifiés à partir de données issues de la collaboration avec le Centre de criminologie comparée de l’Université de Montréal (CICC).

Intitulé Montréal sécuritaire pour les jeunes, le nouveau programme est une révision majeure du programme de prévention de l’adhésion des jeunes aux gangs de rue et à la violence.

La moitié des quelque 53 000 événements de violence enregistrés entre 2012 et 2017 à Montréal étaient des voies de fait. L’autre moitié de ces crimes étaient des menaces, du taxage, des vols qualifiés et des agressions sexuelles.

Arrondissements sélectionnés

• Ahuntsic-Cartierville
• Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce
• Lachine
• LaSalle
• Mercier-Hochelaga-Maisonneuve
• Montréal-Nord
• Rivières-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles
• Sud-Ouest
• Villeray – Saint-Michel – Parc-Extension
• Saint-Léonard

Articles similaires