Local

Montréal-Nord adopte son plan d’action en habitation

Des logements de Montréal-Nord.
L’arrondissement de Montréal-Nord a adopté son plan d’action en habitation à la veille du déclenchement des élections municipales. Photo: Anouk Lebel/Métro Média

À quelques semaines des élections municipales, l’arrondissement de Montréal-Nord annonce les grandes lignes de son plan d’action collectif en habitation 2022-2032. De «belles paroles» après cinq ans d’inaction de l’administration de Christine Black, dénonce le candidat de Projet Montréal à la mairie, Will Prosper.

Le plan complet sera dévoilé cet automne, mais dans un communiqué, l’arrondissement a énuméré ses quatre priorités : soutenir le développement de milieux de vie complets, accessibles et sécuritaires; favoriser la mobilisation des partenaires; préserver et mettre en valeur le parc résidentiel et développer une nouvelle offre diversifiée et adaptée aux particularités du milieu.

Il s’agit du fruit de deux ans de travail piloté par le comité « Fierté habitation », formé de l’arrondissement, du CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal, du comité logement de Montréal-Nord et de la Société d’habitation populaire de l’est de Montréal (SHAPEM).

Des chercheurs, de promoteurs et des partenaires gouvernementaux ont aussi participé aux séances de travail.

Les actions se préciseront au fil des ans en tenant compte de nouveaux facteurs, comme le développement du Réseau express métropolitain (REM), a souligné Jean-Marc Poirier, le conseiller d’Ensemble Montréal dans le district Marie-Clarac qui est responsable du dossier.

C’est un plan qui va se mettre en place sur plusieurs années.

Jean-Marc Poirier, conseiller dans le district Marie-Clarac

Cinq ans d’inaction, selon Will Prosper

Pour Will Prosper, ce plan annoncé à la veille du déclenchement des élections est extrêmement décevant.

«De sont de belles paroles qui ne s’accompagnent d’aucun engagement concret»,  a affirmé le candidat de Projet Montréal en entrevue téléphonique.

Il dénonce les «cinq ans d’inaction» de l’administration de Christine Black. Celle-ci n’a rien fait pour développer le logement social dans le quartier, selon lui. 

«Pour Projet Montréal, c’est une priorité», a-t-il martelé, rappelant que l’administration de Valérie Plante a adopté le règlement 20-20-20 pour favoriser la construction de logements sociaux et abordables dans les nouveaux développements immobiliers. «Christine Black a voté contre», a-t-il fustigé.

Le cofondateur de Hoodstock s’est par ailleurs montré dubitatif quant au processus de concertation mené par l’arrondissement. «S’il y avait eu une réelle démarche de consultation, on aurait un plan plus étoffé», a-t-il fait valoir.

On est à la veille des élections, c’est tard pour sortir un plan.

Will Prosper, candidat de Projet Montréal à la mairie de Montréal-Nord

Articles récents du même sujet