Soutenez

Tunnel: les automobilistes devront se tourner vers d’autres options

Martin Giroux, directeur général par intérim des grands projets routiers de Montréal et de représentants de Renouveau La Fontaine et la ministre des Transports et de la Mobilité durable, Geneviève Guilbault.
Martin Giroux, directeur général par intérim des grands projets routiers de Montréal, et la ministre des Transports et de la Mobilité durable, Geneviève Guilbault. Photo: Clément Bolano, Métro Média

«Ça va être très corsé», a averti la vice-première ministre et ministre des Transports du Québec, Geneviève Guilbault. Elle était à Montréal ce jeudi pour visiter le tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine, dont les travaux de réparation vont avoir un fort impact sur le réseau routier de la métropole et son économie.

À partir du lundi 31 octobre, trois voies sur six seront fermées. «On va regarder comment ça se passe», et faire des ajustements si c’est nécessaire, a déclaré Mme Guilbault en point de presse. Et d’inviter tous les automobilistes à se pencher sur d’autres solutions, comme le covoiturage ou les transports en commun.

Ça sera un gros défi pour tout le monde. Il y aura trois voies fermées sur six. C’est très important que chaque personne touchée se trouve un plan B, je l’invite à réfléchir dès maintenant. Je l’invite à adopter le transport collectif.

Geneviève Guilbault, ministre des Transports et de la Mobilité durable

La période de travaux du tunnel qui relie l’est de Montréal à la Rive-Sud est fixée à trois ans. «Nous avons des gens très compétents qui travaillent. Je me fie sur eux. Si c’est plus court, tant mieux», a affirmé la ministre Guilbault.

Les services d’incendie et de secours, les ambulanciers et autres véhicules d’urgence auront un accès privilégié en permanence au tunnel, a également promis la vice-première ministre.

L’auto solo pas interdite pour le moment

Cette dernière exclut pour le moment l’interdiction de la voiture solo, comme le suggérait hier le président de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, Michel Leblanc, sur Twitter.

«On doit limiter l’accès durant les heures de pointe: seulement le covoiturage, le transport collectif et les camions – pas de voiture solo durant ces périodes. Une solution difficile pour limiter les dégâts», suggérait-il, sous fond d’inquiétude pour l’économie montréalaise.

Un comité de vigie au ministère des Transports du Québec va se réunir après chaque heure de pointe à partir de lundi, deux fois par jour, pour s’adapter «au fur et à mesure». Photo: Clément Bolano, Métro Média

Geneviève Guilbault invite également les employeurs à être «flexibles et créatifs» dans les politiques de télétravail. Plus de jours en distanciel, horaires modifiés pour éviter les heures de pointe, la ministre appelle à l’imagination des entreprises pour soulager le trafic routier. «La solution réside dans les sommes des gestes et actions comme citoyen […] et collectivement», insiste-t-elle.

Un comité de vigie au ministère des Transports du Québec va se réunir après chaque heure de pointe à partir de lundi, deux fois par jour, pour s’adapter «au fur et à mesure».

Les Montréalais désavantagés par la configuration?

Pendant les travaux, deux des trois voies sont réservées à la circulation dans le sens Rive-Sud–Montréal. Un choix basé sur «des enjeux de sécurité», explique Geneviève Campeau, directrice mobilité à Renouveau La Fontaine (RLF). La simulation d’une configuration inverse créait «de très gros problèmes en raison de la configuration géométrique et la présence de camions», a-t-elle expliqué.

Geneviève Guilbault étudie également la possibilité de mettre en place plus de navettes maritimes pour offrir des options supplémentaires. Celles en fonction ont été rendues gratuites.

Seules trois des six voies du tunnel seront utilisables jusqu’à 2025, fin des travaux. Photo: Clément Bolano, Métro Média

«On prévoit de remettre les navettes en principe au printemps, et on va voir avec le port de Montréal et les infrastructures de la Rive-Sud si on peut étirer la saison», a précisé Martin Giroux, directeur général par intérim des grands projets routiers de Montréal.

Rappelons que pour réduire les impacts des travaux de réfection, la Ville mise sur l’utilisation des transports en commun. Pour ce faire, la Société de transport de Montréal (STM) a ajouté 50 départs quotidiens sur la ligne jaune lors des heures de pointe.

Deux quais supplémentaires ont aussi été installés au terminus Radisson pour accueillir tous les autobus de Longueuil et d’exo. Une navette y a été mise en place pour faciliter la circulation des travailleurs du secteur.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.