Ahuntsic-Cartierville

Premier plan d’aménagement pour Louvain Est

Premier plan d’aménagement pour Louvain Est
Photo: Collaboration spéciale/Ville de MontréalUne vision d’aménagement pour le site Louvain Est.

L’aménagement de 800 à 1000 logements sur le site Louvain Est commence à se dessiner. Les concepteurs parlent de la volonté de réaliser «un quartier comme on n’en a jamais vu à Montréal».

Esquisse plan d'aménagement site Louvain Est
C’est la première fois qu’un plan d’aménagement est présenté au public pour le site Louvain Est. Plan : Ville de Montréal

Ce premier plan d’aménagement du site a été présenté au public le 17 octobre au collège Ahuntsic. Le développement est mené dans le cadre d’un «bureau de projet partagé» entre la Ville de Montréal, l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville, des groupes communautaires et des citoyens.

Le terrain est une ancienne cour de voirie de près 80 000 mètres carrés de surface, propriété de la Ville de Montréal, situé entre la rue Saint-Hubert et l’avenue Christophe-Colomb et longe la rue Louvain Est. Il est limité par une voie ferrée du Canadian National et une ligne de transport à haute tension d’Hydro-Québec qui le bordent au nord. Cette partie du terrain servira pour les jardins communautaires et pour accueillir la rue qui ceinturera les bâtiments à venir.

Ce plan prévoit 18 immeubles d’habitation qui seront très peu haut en dehors de trois bâtiments situés aux extrémités est et ouest qui feraient 10 étages. Les concepteurs souhaitent que les performances environnementales et énergétiques des bâtiments aillent au-delà des normes. Ils projettent aussi la récupération des eaux de pluie pour l’arrosage de la végétation sur rue, voire des cultures dans les jardins communautaires.

«Nous voulons faire un éco-quartier exemplaire», assure Claude Beaulac, urbaniste et chargé de projet au sein du bureau partagé. Cette exemplarité est illustrée aussi selon lui par l’école primaire, la bibliothèque et les commerces de proximité prévus sur le site.

La réservation de 10% de la surface à un parc et des placettes ainsi que la préservation d’un bois existant à l’est du site s’insèrent dans cette démarche. Le site pourrait accueillir aussi une serre dont les produits seraient vendus sur place.

«Ce plan préliminaire matérialise les objectifs que nous avons tous poursuivis», affirme M. Beaulac. Pour déterminer ces objectifs, des rencontres citoyennes ont été organisées au sein de six comités depuis la fin de 2018.

«On retrouve les mêmes mots utilisés par les citoyens et la ville : inclusion sociale, agriculture urbaine, verdissement, engagement citoyen. Le plan d’aménagement découle de cette démarche», affirme M. Beaulac. Ce plan préliminaire discuté en soirée sera bonifié et une nouvelle mouture devrait être présentée à la fin de l’année ou en janvier 2020.

Logement social : point de discorde ?

Dans une présentation des intentions en juin, les chargés de projet estimaient à 50% le nombre de logements sociaux destinés aux personnes à faibles revenus à réaliser sur le site Louvain Est.

Cette proposition ne semble pas convenir au Comité logement d’Ahuntsic-Cartierville (CLAC). L’organisme a profité de la rencontre du 17 octobre pour diffuser des tracts et arborer des badges «logements sociaux Louvain 50% insuffisants».

«Nous sommes très contents du travail que fait le bureau partagé, assure Karina Montambeault, organisatrice communautaire au CLAC. Mais nous voulons des garanties pour que le projet soit toujours destiné à la communauté.»

L’inquiétude de l’organisme est suscitée par les 50% de logements restants. Ils seraient partagés pour 30% en logements privés et 20% restant à préciser.

«Que veut dire logements privés ? On ne sait pas, souligne Mme Montambeault. Est-ce que c’est réservé à des promoteurs privés comme une coopérative de propriétaire ?» Elle assure toutefois que le dialogue avec le bureau de projet partagé est maintenu pour faire entendre le point de vue du CLAC.