Ahuntsic-Cartierville
20:26 17 avril 2020 | mise à jour le: 17 avril 2020 à 20:26 temps de lecture: 4 minutes

Établissements du nord de Montréal durement touchés par le coronavirus

Établissements du nord de Montréal durement touchés par le coronavirus
Photo: Laurent LavoieAu CHSLD Les cèdres, plus de la moitié des résidents ont été infectés par la COVID-19.

Le nombre de cas de COVID-19 ne cessent de grimper dans les établissements de soins de l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville, où on déplore de plus en plus de morts chez nos aînés. La situation semble moins difficile à Saint-Laurent, mais on y compte tout de même deux décès en CHSLD liés au coronavirus selon les données compilées vendredi.

La situation de la résidence Laurendeau d’Ahuntsic est probablement la plus inquiétante. On compte 145 personnes infectées et 30 décès liés au coronavirus. Pourtant, les premiers cas de contamination y ont été déclarés le 31 mars. En presque deux semaines, près de la moitié des résidents ont été contaminés.

«Cette augmentation est due au dépistage de tous les résidents qui a eu lieu au cours des derniers jours», explique le service des communications du CIUSSS du Nord-de-l’île-de-Montréal.

On assure que plusieurs mesures ont été prises pour faire face à la situation, dont l’arrivée de renfort. «Nous avons neuf médecins de l’Hôpital du Sacré-Cœur (HSCM) qui sont venus prêter main-forte ainsi qu’une infirmière spécialisée en prévention et contrôle des infections à temps complet», précise-t-on.

Par ailleurs, deux zones chaudes ont été circonscrites où sont installés les résidents atteints de la COVID-19. «Tous les employés testés positifs ont été mis en isolement», signale le CIUSSS.

Au total, 371 employés ont été contaminés par le nouveau coronavirus pour l’ensemble du CIUSSS.

Lourd bilan

Un peu plus à l’ouest, au CHSLD Notre-Dame-de-la-Merci du quartier de Bordeaux, on compte 25 décès de la COVID-19. Le nombre de personnes atteintes se chiffre maintenant à 90, soit un peu plus du quart des résidents.

La résidence du boulevard Gouin Ouest est devenue un foyer d’éclosion le 24 mars. Il fait partie des six premiers établissements où la situation était jugée critique par le premier ministre François Legault, le 9 avril.

Un autre décès est à déplorer au CHLSD Légaré, où on dénombre 9 cas de COVID-19.

L’Hôpital du Sacré-Cœur, unité dédiée pour soigner les cas complexes, héberge 94 malades. Deux cas testés positifs à l’Hôpital Fleury y seront transférés.

Au dernier bilan, on recensait dans l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville 481 malades.

Saint-Laurent moins touché

Dans l’arrondissement Saint-Laurent, la situation la plus problématique demeure celle du CHSLD Les Cèdres, où étaient dénombrés le 13 avril, 8 décès et 18 malades, soit 56% du nombre total de résidents.

Au CHLSD Saint-Laurent, on déplore deux morts pour 22 personnes malades.

Le CIUSSS assure appuyer ces structures de santé pour faire face à la crise en les approvisionnant en équipement de protection individuelle. Il offre aussi de l’aide et du conseil en prévention et contrôle des infections tout en évaluant leurs besoins en personnel.

«Nous avons visité tous les CHSLD de notre territoire, incluant Les Cèdres, et nous communiquons avec les résidences pour personnes âgées (RPA) et les résidences intermédiaires (RI). Nous avons mis sur pied un comité dédié à la gestion des enjeux dans les CHLSD, RPA, RI, ainsi qu’un canal de communication directe et dédié à ces établissements», fait savoir par courriel le CIUSSS.

On recense également 17 cas et aucun mort dans les CHSLD de Saint-Vincent-Marie, Résidence L’Alto et Les Verrières du Golf.

Pour l’ensemble de l’arrondissement Saint-Laurent, on compte un total de 223 malades.

Avec Laurent Lavoie

Articles similaires