Ahuntsic-Cartierville
19:22 29 avril 2020 | mise à jour le: 1 mai 2020 à 10:28 temps de lecture: 3 minutes

La Croix-Rouge forme les militaires

La Croix-Rouge forme les militaires
Photo: Collaboration spéciale/Croix-Rouge canadienneDes instructeurs de la Croix-Rouge canadienne forment des militaires pour qu’ils aillent prêter main-forte dans les CHSLD du Québec.

Quelque 400 soldats sans compétences médicales sont en formation au cégep Ahuntsic. Une quinzaine d’instructeurs de la Croix-Rouge sont chargés de leur donner des notions de base pour qu’ils puissent aller prêter main-forte dans les CHSLD.

La formation des militaires, qui a débuté mercredi a été créée par le CIUSSS de l’Ouest-de-l’île-de-Montréal. Elle est destinée à tous ceux qui veulent aller pallier le «manque de bras» dans les établissements de soin où le personnel soignant est débordé.

«Cela permet aux soldats d’avoir le même langage et les mêmes façons de faire que le personnel médical», indique Michèle Mercier, directrice prévention et sécurité à la Croix-Rouge, précisant que le but n’est pas de former des préposées aux bénéficiaires en accéléré.

Les militaires apprennent comment bien revêtir blouse, masque, visière, en plus de comment donner à manger ou à boire à un patient. «Même si cela semble simple, on leur apprend aussi comment bien se laver les mains», relève Mme Mercier.

Ce personnel, qui sera en appui aux infirmières et aux médecins, pourra aussi signaler des problèmes, comme des plaies de lit caractérisées par des rougeurs sur les jambes des bénéficiaires, notamment.

«On leur donne aussi des notions de PDSB, c’est-à-dire comment déplacer une personne du lit pour la mettre de façon sécuritaire sur un fauteuil roulant sans se blesser, par exemple», souligne la directrice.

Les membres des Forces armées canadiennes seront appelés à servir des plateaux-repas ainsi que distribuer des lingettes humides pour libérer les soignants de certaines tâches.

Collaboration

Le collège Ahuntsic a été choisi parce que la Croix-Rouge avait déjà de bons contacts avec directrice générale de l’établissement de la rue Saint-Hubert. En quelques minutes, Nathalie Vallée a libéré des salles de cours. Les espaces sont organisés pour respecter la distanciation de deux mètres nécessaires.

Pour Mme Mercier, cette situation illustre bien la collaboration qui s’est installée entre tous les intervenants pour faire face à la crise sanitaire.

Par ailleurs, le CIUSSS a sollicité la Croix-Rouge parce que les infirmières qui pouvaient donner la formation ont été déployées dans des établissements de soins.

«On nous a demandé si nous pouvions aider à former des gens qui lèvent la main, mais qui n’ont pas forcément les connaissances médicales pour travailler dans un CHSLD. On a dit ok», précise Mme Mercier.

Elle relève comment tout le monde travaille dans le même sens pour pouvoir se sortir de la crise.

Affectations des militaires canadiens dans les CHSLD du Québec

Nouveaux déploiements

  • Centre de soins prolongés Grace Dart
  • CHSLD Reine-Elizabeth
  • Résidence Berthiaume-Du Tremblay
  • CHSLD Vigi de Mont-Royal
  • CHSLD des Floralies-De-Lasalle
  • Centre d’hébergement de Saint-Laurent
  • CHSLD Argyle
  • CHSLD Benjamin-Victor-Rousselot

Déploiements précédents

  • Manoir de Verdun
  • Centre d’hébergement Yvon-Brunet
  • CHSLD Hôpital Sainte-Anne
  • CHSLD Valeo de Saint-Lambert
  • CHSLD Val-des-Arbres

Articles similaires