Ahuntsic-Cartierville

Deux écoles à l’unisson pour la 6e édition d’Une chanson à l’école

Vue aérienne de l'évènement d'une chanson à l'école à l'école Saint-Joseph
Vue aérienne de l'évènement d'une chanson à l'école à l'école Saint-Joseph. Photo: /Gracieuseté/ 2Square Agence créative Photo: /Gracieuseté/ 2Square Agence

À l’occasion du 25e anniversaire des Journées de la culture, l’orchestre symphonique du collège Regina Assumpta s’est associé à l’école Saint-Joseph (Plateau-Mont-Royal) pour interpréter la chanson Ensemble, sensibles en présence de sa compositrice et interprète, Ariane Moffatt.

L’événement a eu lieu dans le cadre du projet Une chanson à l’école qui vise chaque année à amener la culture dans les écoles et à faire découvrir la musique québécoise aux enfants.

Chaque année, une ou un artiste québécois compose une chanson en lien avec la culture. Le projet clés en main est ensuite distribué aux écoles désirant joindre le projet. Tous les ans, c’est plus de 1000 écoles inscrites qui ont carte blanche quant à l’interprétation de la chanson.

Pour cette 6e édition, les étudiants de la concentration musique du collège Regina Assumpta se sont associés aux élèves de l’école primaire Saint-Joseph pour proposer une interprétation plus orchestrale.

«Quand j’ai vu la vidéo d’Ariane Moffatt avec l’Orchestre symphonique de Montréal, ça a été le coup d’envoi», explique l’enseignante de musique au secondaire et responsable de la concentration musique et techno au collège Regina Assumpta, Nathalie Duchesne.

Elle a ensuite collaboré avec l’enseignant de l’école Saint-Joseph, André Généreux, pour recréer cet arrangement de la chanson d’Ariane Moffatt. Les élèves et le personnel des deux établissements ont ensuite collaboré ardemment pour réaliser ensemble ce projet.

«Ça a vraiment créé un projet rassembleur pour nos jeunes et ados qui ont été touchés par les voix des enfants du primaire», ajoute-t-elle. 

Au cours de l’événement qui eu lieu à l’école primaire Saint-Joseph, les voix des enfants mélangés à l’orchestre symphonique ont aussi accueilli la voix d’Ariane Moffatt. La compositrice et interprète de la chanson, mais aussi marraine du volet scolaire des 25e Journées de la culture, a surpris les élèves en venant assister au tournage de l’événement.

La participation d’Ariane Moffatt a étonné et enchanté les élèves. Pour Nathalie Duchesne, le fait qu’Ariane Moffatt ait chanté avec les élèves a créé un moment musical «encore plus significatif pour les jeunes».

«À l’école, les arts et la culture sont des outils indispensables pour développer la créativité et maximiser le développement sain de notre précieuse jeunesse, a expliqué la marraine de la 25e édition des Journée de la culture et compositrice-interprète de la chanson, Ariane Moffatt. Voilà pourquoi je me joins aux Journées de la culture en offrant cette chanson.»

Le projet Une chanson à l’école proposé par l’organisme Culture pour tous a enregistré un record depuis son existence avec plus de 1300 inscriptions pour sa 6e édition. Cette édition a donc impliqué des centaines de milliers d’élèves et des centaines d’enseignants.

«C’est une chanson qui parle aux écoles, qui dit à quel point l’école est un vecteur de développement de l’expression et du bien-être des élèves», explique la présidente et directrice générale de Culture pour tous, Louise Sicuro.

Elle se réjouit aussi de voir s’inscrire d’autres établissements francophones au Canada ainsi que de recevoir des inscriptions d’établissements de France et de Belgique.

Articles récents du même sujet