Soutenez

Former aux premiers soins, une passion du partage

Turmel_premiers_soins
Jean-François Turmel juge important de sensibiliser les gens aux urgences. Il se passionne pour le contact avec les autres et la pédagogie. Photo: Jean-Baptiste Demouy/Métro Média

Donner des formations de premiers soins, c’est la mission que s’est donnée Jean-François Turmel, qui vit dans Ahuntsic-Cartierville. Ancien ambulancier, et maintenant instructeur sénior, M. Turmel est un passionné. Et il considère comme important de transmettre ce savoir.

L’instructeur sénior, qui est accrédité par la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC, remarque le manque et le besoin pour ces formations. Pour pallier ce problème, et malgré sa retraite, il donne de nombreuses formations de chez lui à qui souhaite apprendre ce qu’est le RCR, un DEA ou encore le GBS.

Rassurez-vous, il n’y a pas de piège dans ces acronymes. Il s’agit respectivement de la réanimation cardiorespiratoire et d’un défibrillateur externe automatisé. Le dernier acronyme fait référence au fait qu’il faut utiliser ces connaissances en utilisant son «gros bon sens».

Tout le monde devrait connaître ces techniques de réanimation. Et je souhaite rendre ça le plus accessible et le plus simple possible. Le but est de donner de la confiance aux élèves.

Jean-François Turmel, instructeur sénior accrédité par la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC

Il est certain que de se retrouver dans une situation d’urgence, qu’une personne fasse un malaise ou s’étouffe par exemple, peut être stressant. Jean-François Turmel réitère qu’il est important d’utiliser son GBS et d’être toujours prêt à appeler le 911.

La situation sera également un facteur déterminant dans les méthodes qui devront être employées. Une situation non contrôlée demandera de procéder différemment que dans le cas d’une situation contrôlée.

De plus, c’est la respiration de la personne en situation d’urgence qui détermine votre action. Si la respiration est saccadée, la situation est non contrôlée et il faut alors procéder rapidement à des compressions.

Jean-François Turmel montrant comment effectuer des compressions sur un bébé. Jean-Baptiste Demouy/Métro Média

Suivre la formation

La formation, qui dure entre trois et quatre heures, se donne en matinée chez le formateur. De nombreuses plages horaires sont disponibles dans le calendrier de formation, qui va pour l’instant jusqu’au mois de février 2022.

Avec des vidéos sur le corps humain, des explications théoriques et des explications pratiques, M. Turmel tient à donner un cours complet qui doit permettre à tout un chacun d’utiliser les techniques de RCR en toute sécurité.

La formation souhaite miser sur la mise en confiance des gens. Il faut motiver et encourager les participants, souligne l’instructeur. De cette façon, «ils n’auront pas peur d’agir lorsqu’ils se retrouvent dans des situations de ce type», précise-t-il.

M. Turmel précise aussi que les premiers soins doivent être prodigués dans les deux minutes lorsqu’une personne se trouve dans cette situation. Il est donc important pour les participants de se sentir en confiance.

La formation donne accès à un certificat de la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC.

Jean-François Turmel limite à quatre le nombre de personnes pour chaque formation.

Jean-François Turmel est un passionné, et il continuera autant que possible à donner ces formations. Jean-Baptiste Demouy/Métro Média

Partager et pratiquer

L’instructeur souhaite encourager la connaissance en matière de premiers soins, car, comme il le souligne, la formation peut facilement s’oublier après trois mois, si aucune pratique n’est effectuée régulièrement.

Jean-François Turmel souligne aussi l’importance de partager ces connaissances nouvellement acquises avec ses proches.

Ce que vous avez appris avec moi, montrez-le aux membres de votre famille. Et si les personnes veulent faire une formation, il y a plein de possibilités, que ce soit avec moi, la Fondation cœur et AVC ou encore la Croix-Rouge.

Jean-François Turmel, instructeur sénior accrédité par la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC

La formation coûte 80 dollars lorsqu’elle est donnée par Jean-François Turmel. Cela comprend les documents. La seule chose à se procurer en amont est un livre explicatif.

Pour toute information, il est possible de contacter M. Turmel par courriel à jturmel@videotron.ca ou par téléphone au 514 618-3536.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.