Ahuntsic-Cartierville

Élections : fébrilité à Ahuntsic-Cartierville

Photo: Amine Esseghir/TC Media

Si la fébrilité était perceptible dans le local de Mélanie Joly, candidate du Parti libéral  du Canada (PLC), la tension était plutôt palpable dans le local de Maria Mourani, candidate du Nouveau Parti démocratique (NPD).

«Depuis ce matin, c’est pratiquement 200 bénévoles qui se sont relayés, entre ceux qui sont sur le terrain et ceux qui sont au local sur la rue Fleury», indique Stéphanie Kitembo, responsable des communications de Mélanie Joly.

Plus à l’ouest, dans le local électoral de Maria Mourani, , les cubicules des téléphonistes sont tous occupés. Le va-et-vient des bénévoles indique que les dernières heures du vote sont très occupées.

«Nous sommes sereins», indique Régent Paul Forget, directeur de campagne de Mme Mourani.

La file d’attente s’allongeait devant l’entrée du bureau de vote installé à l’école Saint-Paul-de-la-Croix en début de soirée. «Je ne pensais pas que cela allait durer aussi longtemps», confie un électeur. Il a pu mettre son bulletin dans l’urne après une attente de 15 minutes. «Je souffre du nerf sciatique, c’était une éternité.»

Cette attente n’a pas rebuté Andrée. «On attendra comme tout le monde», dit-elle en prenant sa place dans la ligne qui arrivait jusqu’à la porte d’entrée.

La journée d’élection à Ahuntsic-Cartierville a été marquée par un déploiement policier important aux abords du collège Ahuntsic à cause de propos qualifiés d’inquiétants par le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

 

Articles récents du même sujet