Hochelaga-Maisonneuve

Un nouveau traitement expérimental pour combattre un cancer incurable

Nouveau traitement développé par par l’Institut universitaire d’hémato-oncologie et de thérapie cellulaire (IUHOTC) de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont
En 2019, la ministre de la Santé et des Services sociaux de l’époque, Danielle McCann, a désigné l’HMR comme Institut universitaire en hémato-oncologie et en thérapie cellulaire. Photo: Zoé Magalhaès / Métro Média

Un nouveau traitement expérimental contre un cancer rare a été développé à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont (HMR). Cette thérapie cellulaire est une réalisation de l’Institut universitaire d’hémato-oncologie et de thérapie cellulaire (IUHOTC) de l’HMR afin de traiter le sarcome synovial (SS).

Ce cancer rare était jusqu’ici incurable. Selon les informations disponibles sur le site de la Société canadienne du cancer, le SS est une tumeur qui prend le plus souvent naissance dans les tissus entourant les articulations du genou ou de la cheville, mais également dans la hanche ou l’épaule.

Il représente environ 1 % de tous les cas de cancer chez l’adulte. Le traitement expérimental de l’IUHOTC de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont consiste à reprogrammer les cellules immunitaires d’un patient pour combattre spécifiquement ce cancer.

Cette recherche a été réalisée dans le cadre d’une étude clinique commanditée par la pharmaceutique GlaxoSmithKline.

«Cette technologie innovatrice ouvre la porte au développement d’autres traitements face à plusieurs cancers, a déclaré par voie de communiqué le directeur de l’IUHOTC, Denis-Claude Roy. Grâce au travail acharné et aux connaissances fines de nos équipes clinique et de recherche, l’expertise de pointe et le leadership de l’IUHOTC sont reconnus, tant au Canada qu’à l’international.»

C’est la première fois que des lymphocytes T (TCR) collectés d’un individu sont modifiés génétiquement pour permettre de traiter un cancer solide en première ligne de traitement.

Articles récents du même sujet