Hochelaga-Maisonneuve

Fermeture définitive du magasin de l’Armée du Salut dans Hochelaga

Trois autres succursales restent ouvertes à Montréal.
Le magasin de l’Armée du Salut sur la rue Ontario n’a pas rouvert ses portes le 8 février. Photo: Jason Paré/Métro Média

Le magasin d’occasion de l’Armée du Salut sur la rue Ontario dans Hochelaga ferme définitivement ses portes puisqu’il n’est «plus viable financièrement».

Le commerce n’accueillait plus de clients depuis le 25 décembre en raison d’une fermeture qui ne devait être que temporaire. Une autre succursale dans Greenfield Park à Longueuil a subi le même sort.

Ces fermetures définitives ont été décidées avant tout pour des raisons financières, selon la secrétaire divisionnaire, relations publiques et développement de la division québécoise de l’Armée du Salut, Brigitte St-Germain.

«Malgré notre désir d’être présents dans cette collectivité, c’est avec regret que nous fermerons ces deux magasins, car le maintien d’un point de service dans le secteur n’est malheureusement plus viable financièrement pour notre organisation.»

Mme St-Germain affirme que cette décision n’a pas été prise à la légère.

«Nous faisons de notre mieux pour respecter et prendre soin de tous les employés concernés.»

Elle précise que les employés de ces deux magasins ont été redéployés dans des établissements à proximité, «dans la mesure du possible».

Ces deux fermetures s’ajoutent à celle de la succursale de Pointe-aux-Trembles en juillet dernier.

Mme St-Germain assure que les trois magasins de l’Armée du Salut environnants continueront de desservir les communautés montréalaises.

Concernant l’est de Montréal, une succursale poursuit ses activités sur la rue Saint-Hubert dans le quartier de La Petite-Patrie.

Articles récents du même sujet