Hochelaga-Maisonneuve
17:11 30 mars 2021 | mise à jour le: 31 mars 2021 à 17:02 temps de lecture: 5 minutes

Six lieux de Maisonneuve seront classés sites patrimoniaux

Six lieux de Maisonneuve seront classés sites patrimoniaux
Photo: Jason Paré/Métro MédiaLa bibliothèque Maisonneuve, anciennement l’hôtel de ville de la Cité de Maisonneuve, est actuellement en rénovation.

«Une excellente nouvelle». C’est ainsi que le directeur de l’Atelier d’histoire Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, William Gaudry, a qualifié l’annonce de la ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy, concernant la signature d’un avis d’intention de classement pour le site patrimonial de Maisonneuve.

Les immeubles et autres éléments compris dans le site patrimonial Maisonneuve sont la bibliothèque Maisonneuve, l’ancien marché public, le Centre Nutrilait, le boulevard Morgan, l’avenue Morgan, le parc Morgan, le Bain Morgan, ainsi que deux sculptures-fontaines réalisées par Alfred Laliberté.

Cette annonce fait suite à l’adoption récente de la loi 69 obligeant toutes les municipalités du Québec de se doter d’un règlement sur l’occupation et l’entretien des bâtiments patrimoniaux, afin de contrer le phénomène des «démolitions par abandon».

«La ville de Maisonneuve a été fondée par des hommes d’affaires qui désiraient y développer une cité industrielle prospère. Le site pour lequel j’émets un avis d’intention de classement témoigne de l’héritage de cette ancienne ville et de l’ambition de ses promoteurs, un pan de notre histoire qui nous rend si fiers», a déclaré lors de l’annonce la ministre Roy.

Invité à réagir par Métro, l’arrondissement MHM a indiqué vouloir évaluer les différents impacts de cette annonce avant de commenter officiellement.

Réactions dans MHM

L’annonce du mardi 30 mars dépasse les espérances de William Gaudry.

«C’est un peu plus que ce à quoi on s’attendait, parce qu’on ne croyait pas que l’avenue Morgan serait incluse, ni le parc, ni les deux fontaines Les petits baigneurs et La fermière.»

Même son de cloche du côté du membre-fondateur de Patrimoine Homa, Denis Côté, qui se dit «extrêmement ravi» par cette nouvelle.

«C’est deux fois plus que le client demandait. C’est extraordinaire. Dans l’arrondissement de MHM, depuis 100 ans, il y avait seulement un classement. C’était le Château Dufresne.»

William Gaudry trouve très intéressante l’idée de créer un site patrimonial englobant l’ensemble des bâtiments publics de l’ancienne Cité de Maisonneuve, au lieu de le faire à la pièce.

«Il y en manque un par contre, c’est la Maison de la culture [Maisonneuve]».

L’Atelier d’histoire de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve compte la faire ajouter au site patrimonial annoncé.

M. Gaudry rappelle que des consultations doivent avoir lieu, car des gens pourraient s’opposer au site patrimonial.

Concernant la Loi 69, M. Gaudry aurait aimé qu’il y ait une instance indépendante, composée de groupes citoyens et de sociétés d’histoire locales, qui puisse déterminer ce qui est patrimonial ou pas.

«C’est une loi qui manque un peu de mordant. Seule la ministre a le pouvoir d’intervenir directement pour protéger un bâtiment.»

La bibliothèque Maisonneuve

Patrimoine Homa a déposé une demande de classement de la bibliothèque Maisonneuve au Registre du patrimoine culturel en 2018, souhaitant empêcher l’agrandissement actuel du bâtiment, qui était anciennement l’hôtel de ville de la Cité de Maisonneuve, fondée en 1883 et annexée à la ville de Montréal en 1918.

«Quand tu demandes un classement et que tu l’obtiens, normalement, les travaux arrêtent», croit Denis Côté.

William Gaudry pense au contraire que cela n’aura pas d’impact sur les travaux de la bibliothèque, parce qu’ils sont déjà engagés.

Signataire de cette demande de classement et membre de Patrimoine Homa, Jean Kerzérho ne croit pas qu’il soit trop tard pour revoir le projet d’agrandissement de la bibliothèque Maisonneuve.

«Après avoir vu de mes yeux vu samedi, l’état d’avancement des travaux, la seule chose qui est faite jusqu’à maintenant, c’est l’excavation et les fondations. Donc, comme tel, il n’y a rien qui a commencé à être érigé encore.»

Il espère donc que les travaux seront stoppés.

M. Kerzérho propose de déménager ailleurs les annexes prévues, comme à l’église Saint-Clément ou encore, de faire les agrandissements en sous-sol.

Contactée par Métro, la Ville de Montréal n’était pas en mesure de préciser si l’avis d’intention de classement entraînera des démarches supplémentaires concernant l’agrandissement de la bibliothèque Maisonneuve.

«La Ville de Montréal a obtenu un énoncé patrimonial sur plusieurs aspects comme le dégagement de la façade du bâtiment ancien pour la mettre en valeur, la préservation de la mosaïque à l’entrée, ou encore la restauration des vitraux», a indiqué la rédactrice – relationniste de la Ville de Montréal, Fabienne Papin.

Le texte a été modifié depuis sa publication afin d’ajouter la réponse la Ville de Montréal.

Articles similaires