Hochelaga-Maisonneuve
05:00 7 avril 2021 | mise à jour le: 8 avril 2021 à 11:57 temps de lecture: 4 minutes

Verdissement: MHM veut passer à la «vitesse supérieure»

Photo: Frédéric Hountondji/Métro MédiaLa déminéralisation de la rue De Marseille va se poursuivre

Vergers urbains, plantations, saillies drainantes : Mercier-Hochelaga-Maisonneuve (MHM) veut intensifier ses efforts de verdissement afin d’atteindre un indice de canopée de 25 % en 2025.

L’arrondissement prévoit investir plus de 2 M $ pour son Plan d’action en verdissement 2021.

C’est le même montant qu’en 2020, mais Pierre Lessard-Blais, maire de MHM, précise que cette année, les 2 M $ prévus seront dédiés seulement aux activités de plantation. L’année dernière, le montant incluait les ressources humaines.

«Donc on passe à une vitesse supérieure en 2021 pour le verdissement dans l’arrondissement», a fait valoir M. Lessard-Blais.

Le plan adopté en conseil d’arrondissement le 6 avril prévoit, entre autres, la plantation de 1700 arbres de gros calibre pour aider à atteindre l’objectif d’un indice de canopée de 25% dans l’arrondissement d’ici 2025. Combattre les îlots de chaleur, résoudre le problème de manque d’espaces verts et trouver une solution à la perte de plusieurs arbres causée par l’agrile du frêne sont quelques-unes des finalités du projet.

Vergers et potager en libre-service

L’une des nouveautés du plan est l’aménagement cet été de deux vergers d’une cinquantaine d’arbres fruitiers aux parcs Clément-Jetté et Dupéré autour des jardins communautaires. Le parc Sarah-Maxwell accueillera, pour sa part, le premier potager en libre-service de l’arrondissement.

L’autre initiative prise pour favoriser l’agriculture urbaine est la création de la première grainothèque de l’arrondissement. Les citoyens pourront se rendre à la bibliothèque Maisonneuve afin d’y récupérer des semences et rapporter les graines récoltées. Le but est d’impliquer les citoyens dans l’œuvre de verdissement, comme c’est le cas à travers la distribution gratuite de fleurs et le développement des ruelles vertes.

Saillies, déminéralisation, ruelles vertes

Présentant le projet de verdissement à Métro, le maire de MHM a mis un accent particulier sur la création de 26 saillies drainantes pour gérer les inondations dues aux fortes pluies liées aux changements climatiques. M. Lessard-Blais reconnaît que le réseau d’égout fluvial de l’arrondissement peut atteindre sa pleine capacité avec les fortes inondations.

Dans ce cas, l’eau déborde dans les rues ainsi que dans les sous-sols des maisons, d’où l’importance des saillies, note l’élu. «Depuis le début de mon mandat, on est entre 400 et 500 nouvelles saillies, c’est beaucoup», estime-t-il tout en soulignant la nécessité de faire absorber aussi les eaux pluviales par la terre. Ainsi, il est envisagé au parc de la Promenade Bellerive, un ruisseau sec qui va permettre de détourner et d’absorber l’eau.

MHM poursuit également sa politique de déminéralisation qui porte notamment sur les banquettes de rue. «Sur la rue De Marseille aussi dans Mercier-Ouest, on va continuer à faire des fosses déminéralisées sur notre parcours des aînés, qui a pour objectif de relier l’église au centre d’achat», résume M. Lessard-Blais. Un total de près de 1500 mètres carrés de déminéralisation a déjà été réalisé cette année.

Il est prévu par ailleurs, l’achèvement de 8 nouvelles ruelles vertes en collaboration avec les citoyens et l’organisme Y’a QuelQu’un l’aut’bord du mur qui pilote le programme éco-quartier. Trois autres ruelles seront améliorées par l’ajout de végétaux.

«On aide beaucoup les citoyens depuis 15 ans à se mobiliser et à s’approprier leur milieu. On travaille très bien avec les élus là-dessus», a déclaré Daphné Mailloux-Rousseau, directrice générale de l’organisme Y’a QuelQu’un l’aut’bord du mur. Elle saluait ainsi le Plan d’action en verdissement 2021 de MHM.

Articles similaires