Hochelaga-Maisonneuve
13:57 20 juillet 2021 | mise à jour le: 22 juillet 2021 à 14:44 Temps de lecture: 3 minutes

Soraya Martinez Ferrada: un premier mandat en pleine pandémie

Soraya Martinez Ferrada: un premier mandat en pleine pandémie
Photo: Gracieuseté/Bureau de Soraya Martinez FerradaSoraya Martinez Ferrada a reçu le Prix hommage aux femmes hispaniques 2021 d’Héritage hispanique Québec dans la catégorie « femme politique ».

Élue députée fédérale d’Hochelaga en 2019, Soraya Martinez Ferrada n’a quasiment pas siégé à la chambre des communes, confinement oblige. Alors que les réunions virtuelles ont remplacé les rencontres en personne, l’élue est sûre d’avoir livré la marchandise dans sa circonscription.

«Se retrouver quelques mois après mon élection dans une pandémie, et donc de vivre virtuellement ma première année comme députée, ç’a été quand même tout un défi», raconte la députée libérale Soraya Martinez Ferrada.

Pour rester en contact avec les électeurs, l’élue a multiplié les tables rondes virtuelles, les appels téléphoniques et les infolettres. Elle se réjouit de pouvoir maintenant renouer avec les citoyens depuis l’allégement des règles sanitaires.

«Ça fait du bien et les gens sont contents de renouer avec le contact humain.»

Une pandémie en famille

À la maison, la pandémie a rendu encore plus complexe la conciliation travail-famille.

«Mes enfants sont au cégep et ç’a été extrêmement difficile. Quand on a des enfants qui ont des difficultés de concentration et bien, le virtuel, ça ne fait pas. On ne se retrouve pas seulement à travailler, mais aussi à soutenir nos enfants dans leurs études pour les aider le plus possible.»

Si la cohabitation peut parfois être difficile, Mme Ferrada affirme avoir une très bonne relation avec ses enfants.

«Je crois que ça nous a rapprochés. Je pense qu’on n’a jamais été autant ensemble. Je fais de la politique depuis longtemps et c’est toujours un défi de concilier le travail et la famille. Je pense que dans la pandémie, il y a du bon, et le fait d’avoir été à la maison avec eux faisait partie des bonnes affaires de cette crise.»

Une odeur d’élection

Si la rumeur se confirme, des élections devraient avoir lieu cet automne. Croit-elle que le peu de contact avec les électeurs pendant la pandémie ait un impact sur sa réélection ?

«Je pense que les gens vont reconnaître le travail qu’on a fait comme gouvernement. Je me suis assurée de retourner les appels et les courriels des citoyens. On a été très réactif à ce que les gens nous demandaient, mais aussi très proactif par rapport à ce que le comté avait besoin.»

Le 13 juillet, Soraya Marinez Ferrada a reçu le Prix hommage aux femmes hispaniques 2021 d’Héritage hispanique Québec dans la catégorie «femme politique».

Issue d’une famille de travailleurs, la députée espère que cette récompense démontre que tous ceux qui le souhaitent peuvent jouer un rôle important dans la société comme celui de représenter les citoyens.   

«On a une responsabilité comme société de reconnaître qui a des défis pour les personnes racisées, mais ces dernières ont aussi une responsabilité de prendre leur place. C’est une responsabilité commune.»

Articles similaires