Hochelaga-Maisonneuve

Noyade à la piscine Maisonneuve: rencontre avec le père de la victime

Sylvano Tshiunza Jr. voulait devenir joueur de basket. Photo: Gracieuseté/FacebookSylvano Tshiunza Jr. avait 13 ans

Père de six enfants, Sylvano Tshiunza Sr. comprend encore mal ce qui a pu se produire dans la nuit du 17 juillet lorsque son fils de 13 ans s’est noyé à la piscine Maisonneuve.

«C’est pas facile. Nous sommes complètement troublés, déboussolés, perdus. On ne comprend rien. Pourquoi c’est arrivé. Il y a plein de questions et pas de réponses. Les enfants sont traumatisés, surtout Shadrac.»

Schadrac accompagnait son petit frère à la fête de leur cousin dans Hochelaga-Maisonneuve. Il a tenté à plusieurs reprises de sauver son petit frère Sylvano Jr., mais sans succès.

La voix troublée par l’émotion, M. Tshiunza raconte la naissance de son fils à Hamilton en Ontario.

«Le jour qu’il est né, il faisait très froid dehors. Il avait un grand sourire. Quand je l’ai regardé, j’ai dit : “This is the king”.»

Il décide alors de l’appeler Sylvano, car il lui ressemble beaucoup.

«On l’appelait un peacemaker. Quand il y avait un problème à la maison, c’est lui qui trouvait la solution. Il n’aime pas voir quelqu’un de fâché.»

Sylvano Jr. souhaitait devenir un joueur de basketball et avait promis à son père qu’il ferait partie un jour de la National Basketball Association (NBA). Il aimait aussi dessiner.

«Le vendredi avant sa mort, il était assis au salon, il a pris des papiers et il s’est dessiné. Puis sa maman dit: “t’as fait un grand travail ici, mais quand tu fais ça, il faut signer ton nom et écrire la date. Comme ça dans le futur, tu sauras quel jour tu as fait ça”.»

Acquiesçant à la demande de sa mère, Sylvano a signé son portrait et puis, il a fait un autre dessin, celui d’une petite fille.

Lorsque ces parents lui ont demandé qui était cette petite fille, Sylvano a répondu : «c’est la petite sœur à mon ami. Elle est trop belle. Je vais la marier quand je vais grandir.»

Articles récents du même sujet