Hochelaga-Maisonneuve

Le salon de dégustation de L’Espace public est ouvert

C'est bien Josni Bélanger.
Josni Bélanger, le nouveau gérant du salon de dégustation de L’Espace public. Photo: Jason Paré/Métro Média

Moins d’un an après avoir obtenu l’aval du conseil de l’arrondissement Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, le salon de dégustation à l’arrière de l’usine brassicole de L’Espace public a ouvert ses portes.

Incluant une terrasse d’une capacité de 60 personnes, ainsi qu’un espace intérieur réparti sur deux étages, ce salon de dégustations situé sur la rue Letourneux entre les rues Rouen et Hochelaga, s’ajoute au Broue-pub de L’Espace public déjà existant sur la rue Ontario.

Le gérant du salon, Josni Bélanger, affirme que la clientèle est au rendez-vous depuis l’ouverture du 21 juillet.

«Il n’y avait pas une très grosse offre à l’est de Pie-XI, alors je pense qu’on vient un peu combler un trou qui avait.»

Josni Bélanger, gérant du salon de dégustation

De plus, malgré le problème de pénurie de personnel souvent mentionnée dans les médias, l’embauche d’employés n’a pas été difficile, soutient le tenancier.  

«Puisqu’on jouit déjà d’une bonne réputation dans le quartier, ce sont des gens qui connaissaient déjà notre bar qui ont communiqué en masse avec nous. On a une très belle équipe qui vient du quartier.»   

Retour sur la contestation

Le projet de salon de dégustation avait été contesté par certains voisins de l’entreprise, redoutant notamment la perte d’espaces de stationnement et de possibles «nuisances». La contestation avait besoin de 131 signatures pour mettre frein au projet, mais en avait finalement obtenu moins que la moitié.

Les résidents réfractaires avaient également mis en doute la partialité des élus dans le dossier, puisque le maire de l’arrondissement Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, Pierre Lessard-Blais, est propriétaire de 20 % des parts de L’Espace public.

En réaction à ces critiques, le brasseur avait proposé, entre autres, de créer un comité de bon voisinage et d’installer un mur végétal, ainsi que des panneaux pour réduire le niveau sonore de la terrasse.

Selon M. Bélanger, le comité de voisinage a organisé deux rencontres, mais personne ne s’est présenté, mis à part les élus et les propriétaires de la brasserie.

«Je pense qu’il y a beaucoup de gens qui pensaient que ça allait être ouvert en avant, mais le salon de dégustation est en arrière du building».

Cette disposition permet d’éviter que les nuisances sonores se rendent du côté des condos, explique le gérant.

Des bières inspirées du quartier

Depuis avril, la brasserie L’Espace public offre de nouvelles bières baptisées Friche.

Cette série comprend une Farmhouse IPA et une Farmhouse Miel. Cette dernière a été conçue en collaboration avec Miel Montréal et Block Three Brewing, une brasserie artisanale ontarienne.

Pour faire la promotion de ses produits, L’Espace public a partagé une photo des deux bouteilles de bière posées sur la butte séparant la voie ferroviaire du terrain de Ray-Mont Logistiques dans le secteur Assomption Sud‒Longue-Pointe.

La porte-parole du groupe Mobilisation 6600 Parc-Nature MHM, Cassandre Charbonneau, voit d’un bon œil cette initiative qui est en résonnance avec leurs préoccupations.

«Ça montre que c’est une entreprise qui a cœur les enjeux du quartier et qui y est bien implantée», soutient M. Charbonneau.

Si le gérant du salon de dégustation, Josni Bélanger, admet que cette appellation est effectivement un hommage à ces espaces verts et sauvages très présents dans l’est de Montréal, il n’y voit pas une prise de position particulière sur les différents dossiers touchant ces lieux.

Cela démontre surtout que le quartier Hochelaga-Maisonneuve demeure une inspiration centrale pour leurs produits, explique-t-il.

Articles récents du même sujet