Hochelaga-Maisonneuve

Un premier volet du Plan local de transition écologique adopté dans MHM

Une forêt urbaine et une biodiversité qui augmentent et qui sont protégées fait partie des cinq grands principes de la transition écologique de MHM. Photo: Jason Paré, Métro Média

Les élus de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve ont adopté le premier volet du Plan local de transition écologique 2022-2030 lors de séance du conseil d’arrondissement du 7 septembre.

Ce premier volet met la table pour l’élaboration du Plan local de transition écologique à venir en 2022, s’intéressant aux impacts des changements climatiques dans MHM et identifiant les principaux enjeux présents dans les trois quartiers de l’arrondissement.

«C’est un plan qui partage les objectifs du Plan climat de la ville-centre, mais qui annonce la mobilisation complète de l’arrondissement, de ses directions, de ses services, pour une transition écologique», a expliqué en entrevue le maire de MHM, Pierre Lessard-Blais. 

Après avoir mobilisé et consulté les principales organisations de son territoire et ses employés en 2021, l’arrondissement organisera au printemps 2022 une consultation citoyenne permettant de mobiliser la population, de recueillir des idées et de prioriser les actions locales.

«On souhaite que nos actions soient bien ancrées avec la réalité de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve. On souhaite aussi créer une adhésion et une mobilisation pour la transition écologique», soutient M. Lessard-Blais.

Sur la base des résultats obtenus et de cinq grands principes afin d’accélérer la transition écologique, le plan sera rédigé puis adopté.

Extrait du Plan local de transition écologique 2022-2030 portant sur les changements climatiques. Image: Gracieuseté, Arrondissement MHM

Les principaux enjeux

Parmi les changements climatiques menaçant l’arrondissement et répertoriés par ce plan, il y a les sécheresses, les tempêtes, les vagues de chaleur et les pluies abondantes.    

«On vient de vivre une semaine de chaleur très difficile. Eh bien, ce plan nous rappelle qu’on peut s’attendre qu’il ait plus de 40 journées de chaleur extrême par année entre 2041 et 2070», mentionne le maire de MHM.

Selon ces projections, la température moyenne devrait augmenter de plus de trois degrés Celsius. Ces changements auront également un impact sur la période hivernale, écourtant par exemple les saisons pour les patinoires extérieures.

On fait face à un choix. On sait qu’on va frapper un mur. Est-ce qu’on remet à plus tard et on le frappe à 100 km/h ou on agit maintenant et on le frappe à 30 km/h?

Pierre Lessard-Blais, maire de MHM

Test climat

Depuis le 5 juillet, un test climat est intégré aux sommaires décisionnels des arrondissements. Celui-ci permet de déterminer si les nouveaux règlements et investissements déposés au conseil ont un impact positif ou négatif sur la transition climatique.

«Le test climat vient tester si la décision contribue à diminuer les gaz à effets de serre et à adapter le territoire aux changements climatiques», explique Thierry Sénécal, conseiller en planification pour MHM.

M. Lessard-Blais admet en revanche que malgré ce test, la décision finale revient aux élus. Ces derniers pourraient très bien adopter un projet ou un règlement qui a un impact négatif sur le climat.

«Mais, un élu qui vote pour une mesure qui va à l’encontre de cet avertissement va s’exposer à des risques politiques et des risques de contestations citoyennes», précise le maire de MHM.

Articles récents du même sujet