IDS-Verdun

S’impliquer pour célébrer l’hiver

Photo: Gracieuseté – Marcela Mejia

Pour Marie Denis, s’impliquer pour les Hivernales permet de conjuguer ses passions pour le bénévolat et le plein-air. Pendant tout l’hiver, la résidente de L’Île-des-Sœurs de 59 ans accueille et informe le public sur les différents sites du festival dans le cadre des célébrations du 375e anniversaire de Montréal.

«Je passe toutes mes fins de semaines à l’extérieur. Les Hivernales permettent de profiter de l’hiver en restant à Montréal, sans avoir à me déplacer hors de la ville pour aller faire du ski par exemple», illustre Mme Denis.

Elle s’implique comme bénévole depuis 10 ans dans différentes causes, notamment comme juge pour les Feux Loto Québec et des activités organisées dans le cadre de son travail d’agente en droit d’auteur à Radio-Canada.

Avec son conjoint, ils ont sauté sur l’occasion de participer à l’organisation des fêtes du 375e de Montréal.

«Faire ça en couple rend l’expérience encore plus enrichissante. Ce qui est super, c’est qu’on peut à la fois être participant et bénévole, parce que lorsqu’on n’est plus en service, on peut rester sur le site et prendre part aux festivités», explique-t-elle.

Célébrer sa ville

Mme Denis s’implique aux côtés de 1000 autres personnes. «À priori, je pense que c’est l’amour de Montréal qui motive les gens. Ils ont vraiment le désir de de célébrer leur ville», estime la coordonnatrice des bénévoles pour la Société des célébrations du 375e anniversaire de Montréal, Pascale Lapointe.

C’est surtout l’aspect rassembleur des Hivernales qui a attiré Mme Denis. «On informe les gens sur Montréal, sur les festivités, on leur remet des dépliants, on les prend en photo et ça engendre toutes sortes de belles discussions avec des personnes de différents horizons», fait-elle valoir.

Mme Denis a entre autres encadré le festival sportif Barbegazi et la course de boîtes à savon sur la rue St-Denis. «À la fois avec les bénévoles et avec les participants, on se sent comme une grande famille. C’est vraiment une belle expérience», soutient-elle.

L’hiver étant loin d’être fini, l’Insulaire compte profiter du reste des Hivernales. Elle a aussi bien l’intention de poursuivre sa passion pour le bénévolat dans les années à venir.

Articles récents du même sujet