IDS-Verdun
15:50 10 avril 2018 | mise à jour le: 13 juillet 2021 à 11:06 Temps de lecture: 2 minutes

Une nouvelle passion

Une nouvelle passion
Photo: (Photo: Gracieuseté – Olivia Torralbo)

La résidente de L’Île-des-Sœurs Olivia Torralbo s’est qualifiée parmi 10 000 jeunes Canadiens à la grande finale du concours Voix de la poésie. Elle se rendra à Toronto la semaine prochaine offrir sa performance.
La représentante de l’école secondaire Sacred Heart, à Outremont, ne pensait pas que sa candidature serait retenue. Elle a été sélectionnée par le jury de son école pour soumettre deux vidéos en ligne au concours, dans la section bilingue.

 

«C’est vraiment quelque chose, je suis vraiment heureuse», dit celle qui ne s’était pas qualifiée l’an dernier.

 

Depuis 2010, Les Voix de la poésie organise un concours de récitation pancanadien qui s’adresse aux jeunes de troisième secondaire jusqu’au cégep.

 

«Notre mission est de créer une nouvelle génération d’amoureux de la poésie et c’est un succès», explique David Smith, directeur de la compétition. L’organisme offre de nombreux outils pédagogiques gratuits pour les enseignants en plus de fournir une anthologie de poèmes classiques et contemporains.

 

La grande finale sera diffusée en direct sur le site internet de l’organisme. Les 24 finalistes s’affronteront dans diverses épreuves, dont un cabaret à micro ouvert. Évalués par un jury composé de poètes canadiens, les neuf meilleurs se partageront 25 000$ en prix avec leur bibliothèque scolaire.

 

Une oratrice de talent

 

«Mes récitations sont devenues automatiques, c’est trop naturel», soutient l’adolescente de 16 ans qui se dit prête, mais quand même nerveuse. Les deux performances qu’elle a enregistrées sont accessibles sur la chaîne YouTube de son école secondaire. On y voit l’étudiante de quatrième secondaire réciter avec émotion un poème en anglais et un en français.

 

Olivia considérait son bilinguisme comme un avantage. «Je suis très chanceuse d’avoir une mère francophone et un père anglophone. C’est tellement important de parler les deux langues, pour le travail et pour voyager à travers le monde», fait-elle valoir.

 

L’activité d’art oratoire, qui se déroule tous les ans à son école, était d’abord uniquement scolaire, mais récemment, «je suis devenue passionnée de poésie», nous dit l’élève.

 

On saura le 19 avril qui remportera la grande finale de la Voix de la poésie.

 

Pour plus d’infos
lesvoixdelapoesie.com

 

 

Articles similaires