IDS-Verdun

Enrique Machado avec Projet Montréal pour Champlain-Île-des-Sœurs

Enrique Machado Photo: Gracieuseté

Parmi les nouveaux visages qui tenteront de se faire élire aux prochaines élections municipales, on compte aux côtés de Projet Montréal, Enrique Machado, qui a emménagé cette année à L’Île-des-Sœurs. Le candidat qui brigue le poste de conseiller d’arrondissement dans Champlain-Île-des-Sœurs désire travailler pour une meilleure cohabitation des différents types de transport.

M. Machado est natif de Valencia, au Venezuela. Il est arrivé au Québec en 2010, puis s’est installé à Montréal en 2016. Depuis quelques mois, il est un nouveau résident de L’Île-des-Sœurs.

Le désir de fonder une famille avec sa conjointe l’a motivé à choisir ce secteur de l’arrondissement. «On a décidé de s’y installer parce qu’on aime le quartier», exprime le candidat, ajoutant apprécier particulièrement la verdure de L’Île.

Enrique Machado travaille présentement pour la Table de préfets et des élus de la Couronne-Sud comme conseiller en relation institutionnelle. Globalement, il produit des analyses sur différents dossiers métropolitains comme le développement économique, le transport ou le logement social. Il émet ensuite des recommandations aux élus qui sont membres de la Table de préfets.

Auparavant, M. Machado a œuvré dans le domaine de l’automobile pendant plusieurs années en tant que vendeur. «Un jour, j’ai décidé de faire un changement de carrière et d’aller vers l’administration publique», relate-t-il.

C’est en voulant faire avancer des dossiers dans sa communauté que l’Insulaire a décidé de se lancer en politique municipale. «Quand j’étais à l’université […] je travaillais pour ma communauté vénézuélienne, mais à un moment j’ai voulu m’impliquer dans la communauté montréalaise et faire avancer les dossiers d’ici.»

Enjeux locaux

Le candidat s’intéresse à ce qui touche la mobilité, le transport, notamment l’état des routes et aussi aux dossiers d’infrastructures. «À L’Île-des-Sœurs, il y a des dossiers qui sont très intéressants comme le lac Lacoursière, l’implantation du nouveau Projet particulier d’urbanisme (PPU), le centre sportif et la troisième école. Ce sont des dossiers qui m’interpellent», indique-t-il.

Pour M. Machado, il faut trouver un équilibre entre la mobilité active, le transport en commun et les déplacements en auto. «Je suis un ancien vendeur de voitures alors pour moi la voiture c’est important, souligne le candidat. Je crois quand même qu’il faut faire quelque chose pour les changements climatiques. L’installation de pistes cyclables, ça fait partie de la solution et ça fait partie des valeurs environnementales de Projet Montréal.»

Enrique Machado raconte qu’il avait choisi Projet Montréal lors de la campagne de 2017. Il mentionne que ce sont les idées environnementales, les valeurs d’égalité sociale et le développement économique «en harmonie avec l’environnement» qui l’ont convaincu de se rallier au parti. 

S’il est élu, ce sera une première expérience politique pour Enrique Machado. Le candidat estime que même s’il est nouveau, il détient les compétences pour exercer le métier d’élu.

«J’ai un baccalauréat en sciences politiques, un diplôme en administration publique et en gestion de projet. J’ai les outils pour bien faire ce travail», détaille-t-il.

M. Machado suit des études en administration municipale afin de détenir un diplôme comme directeur municipal agréé. Il a mis ce projet sur la glace le temps de faire campagne électorale, mais il compte poursuivre ce projet après les élections.

Enrique Machado a été sélectionné par Projet Montréal dans son programme Parcours Tremplin, qui vise à intégrer la diversité culturelle, ethnique, des genres et à intégrer les personnes handicapées.

Articles récents du même sujet