IDS-Verdun

Le projet de la Maison Sault–Saint-Louis avance

Sault–Saint-Louis
Une maquette de la future Maison de soins palliatifs Sault–Saint-Louis. Photo: Gracieuseté

La future Maison de soins palliatifs Sault–Saint-Louis devrait accueillir ses premiers résidents à la fin de 2022. Sa récente campagne de financement a été une réussite considérant que l’organisme a récolté plus de 6 M$, dépassant ainsi son objectif de 5 M$.

L’argent récolté servira à financer la construction de la maison de huit lits et à assumer les coûts de démarrage ainsi que la partie non subventionnée des frais de soins et d’opération pour les deux premières années. 

La Maison de soins palliatifs Sault–Saint-Louis, qui sera située dans l’arrondissement LaSalle, desservira non seulement les LaSallois, mais aussi les résidents de Verdun, Lachine, Dorval et Le Sud-Ouest ainsi que leurs proches en fin de vie. Il s’agit d’une première sur le territoire du Grand Sud-Ouest où plus de 275 000 personnes manquent de services de proximité offerts par ce type d’établissement communautaire.

Depuis 2013, la présidente du conseil d’administration et fondatrice de l’organisme, Manon Barbe, travaille d’arrache-pied avec ses collègues. Au début de 2019, seulement 140 000$ avait été amassé. L’organisation a donc fait affaire avec une firme spécialisée, BNP, qui accompagne les OBNL afin d’améliorer leur campagne de financement. À la fin du mois d’août 2021, 5 M$ avaient été récoltés. 

La mission de cet OBNL est d’offrir gratuitement des services et des soins palliatifs aux personnes en fin de vie, afin qu’elles puissent vivre leurs derniers moments dans le respect et la dignité. La maison offrira également des services de soutien et d’accompagnement à la famille et aux proches des personnes qui y seront accueillies.

On est très contents de la campagne de financement. Le meilleur est à venir pour la Maison.

Manon Barbe, présidente du conseil d’administration

Vers la construction

Même si la cession du terrain n’a pas encore été officialisée par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) du Québec, Mme Barbe a bon espoir que cela se fera rapidement, puisque les discussions avancent bien et que le MSSS a déjà promis d’accorder des subventions lorsque le projet sera terminé.

Le terrain visé est celui derrière le Centre d’hébergement de LaSalle, sur le boulevard LaSalle.

Les plans sont pratiquement terminés et les documents pertinents ont été approuvés par le Comité consultatif d’urbanisme ainsi que le conseil d’arrondissement de LaSalle.

«On est rendu à décider si l’on va placer le lave-vaisselle à gauche ou à droite du comptoir», image-t-elle.

Mme Barbe estime que les permis de construction devraient être délivrés avant la fin de l’année.

La pandémie a ralenti les plans, puisque le début des travaux de construction était originalement prévu cet automne. L’organisme a préféré attendre que les coûts de matériaux de construction diminuent.

«L’enjeu, c’est maintenant de faire connaître le projet à la population en général», dit-elle.

Pour se faire, de nombreuses activités et campagnes accessibles à toutes les bourses seront mises de l’avant comme la première campagne annuelle de poinsettias.

Les plantes seront vendues à 25$. Un reçu pour déclaration fiscale sera remis et le tout sera livré à domicile pour ceux sur le territoire que l’établissement desservira. Les personnes intéressées peuvent dès maintenant les réserver en ligne ou par téléphone.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de LaSalle.

Articles récents du même sujet