IDS-Verdun

Les voix de Verdun

Promenade Wellington vue d ensemble
La Promenade Wellington, à Verdun. Photo: Martin A. Chamberland

Métro est allé à la rencontre des citoyens de Verdun pour savoir ce qu’ils apprécient de leur quartier.


Robert

Ce visage est bien connu à Verdun. Robert est camelot pour le journal L’Itinéraire et depuis six ans on peut le trouver devant le IGA de la rue Wellington. Un homme sympathique et qui n’a pas la langue dans sa poche.

Robert, camelot pour L’Itinéraire.
Photo : Clément Gaboury

«La clé, c’est la proximité. Tout est près de tout. C’est pour ça que les gens disent que Verdun c’est un village et que ses habitants ont une mentalité de villageois. Ce n’est pas péjoratif là! C’est juste qu’ici c’est un peu grégaire, les gens se tiennent. Et il y a tous les restaurants que tu veux, à toutes les palettes de prix. La gentrification, ça n’a pas juste du mauvais. On a une belle mixité sociale.»


Francine, Benoit et Hélène

Ils étaient d’abord simples clients du café Lili et Oli sur Wellington, et maintenant, les deux citoyens de Verdun sont des amis. Les trois habitent le quartier depuis longtemps; Francine depuis plus de 40 ans, Hélène depuis une dizaine d’années et Benoit depuis 30 ans.

Francine, Benoit et Hélène devant le café Lili et Oli sur Wellington.
Photo : Clément Gaboury

«À Verdun, il y a un esprit de communauté. Les gens se parlent, c’est convivial», mentionne Francine.

«Ici on est à la campagne, mais dans la ville. Le bord de l’eau, dans le fond, c’est un immense parc. On a tout plein d’espaces verts et il faut en profiter», poursuit Benoit.

 «J’aime beaucoup les initiatives comme les ruelles vertes, le fait de collaborer avec ton voisinage, faire des corvées de nettoyage. Il y a manière de faire tellement de choses positives à Verdun», conclut Hélène.


Timothé et Amanda

Timothé a grandi à Verdun et y habite depuis une vingtaine d’années. Il y a six mois, il a emménagé en appartement avec sa copine Amanda qui apprend à découvrir le quartier. Voyons ce qu’ont a dire ces citoyens de Verdun.

Timothé et Amanda.
Photo : Clément Gaboury

«En été, Wellington c’est vraiment cool. Il y a le café le 5e que j’aime beaucoup.  Le bord de l’eau bien sûr, mais il y a aussi le canal Lachine qui n’est pas loin. Tout ça, avec le centre-ville à proximité», indique Timothé.

«Il y a beaucoup de chiens à Verdun», note Amanda.

«Avec le bord de l’eau, c’est juste parfait pour marcher et permettre aux chiens de bouger.»


Michel

Michel habite à Verdun depuis près de 50 ans. Il connaît le quartier comme le fond de sa poche. À travers les années, il a vu le secteur évoluer et changer de vitrine. Lui qui considérait Verdun comme le secret le mieux gardé de Montréal doit se faire à l’idée que plus en plus de Montréalais décident de venir s’installer à Verdun.

Michel
Photo : Clément Gaboury

«C’est fou comme ça a changé. Les nouveaux commerces poussent de partout. J’aime ça parce qu’il y a beaucoup de magasins, on peut faire nos courses sans problème. Moi je n’ai pas d’auto et je peux aller n’importe où. C’est vraiment pratique au niveau de la proximité.» 

Ce texte a été rédigé dans le cadre de la série Vivre Ici. Ce dossier estival produit par Métro Média présente des lieux d’intérêt situés aux quatre coins de la métropole. L’objectif : faire découvrir aux Montréalais et Montréalaises les endroits où il fait bon s’activer, se promener et se détendre.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de IDS-Verdun.

Articles récents du même sujet