IDS-Verdun

Déneigement: Verdun doit «prioriser» les trottoirs

Photo: Sylvain Ryan/TC Media

«Verdun a perdu le contrôle de ses trottoirs» lors de l’opération d’épandage et de chargement de la neige du début janvier, affirme le contrôleur général de la Ville, Alain Bond, dans son rapport d’examen publié mercredi. Le maire de Verdun, Jean-François Parenteau endosse ce constat, estimant qu’il faut «revoir la coordination» du déneigement.

Le rapport du contrôleur Bond identifie les erreurs et le cafouillage des arrondissements à l’échelle de la métropole lors l’opération de déneigement qui s’est déroulée du 2 au 9 janvier.

Selon M. Bond, Verdun, comme bien d’autres arrondissements, aurait dû retarder le chargement de la neige pour se concentrer sur le déglaçage des trottoirs et l’épandage d’abrasif.

Des trottoirs glissants et des chaussées parsemées de plaques de glace ont compliqué les déplacements des Verdunois dans les jours qui ont suivi le cocktail de verglas, de neige et de grésil qui s’est abattu sur la métropole le 4 janvier.

Le rapport souligne également l’absence de quart de travail des cols bleus la fin de semaine à Verdun, ce qui a eu pour effet de retarder d’une journée le début des opérations d’épandage de fondants et d’abrasifs.

«Dans la nuit de dimanche à lundi, il n’y avait aucun effectif dans les rues», explique le contrôleur général dans son évaluation.

Des ajustements à faire
Le maire Parenteau, tout en se disant fier des cols bleus, se dit d’accord avec l’analyse de M. Bond et entend tirer des leçons de son rapport.

«C’est surtout important de répandre de l’abrasif au bon moment, quand la glace est prise et que le gravier reste en surface, dit-il. Il faut se concentrer sur l’entretien des trottoirs.»

En ce qui concerne les quarts de travail la fin de semaine, le maire reconnaît que ses équipes ne travaillent pas le dimanche, mais rappelle qu’elles sont à l’œuvre le samedi.

Le maire indique aussi que le rapport publié ne souligne pas les nombreuses branches d’arbres au sol qui ont «ralenti le travail des équipes».

«Verdun n’a eu que 48 plaintes pour des trottoirs glissants entre le 5 et le 9 janvier alors que d’autres arrondissements en ont eu jusqu’à cinq fois plus», affirme Jean-François Parenteau qui insiste pour dire que l’arrondissement de Verdun est l’endroit où le déneigement coûte le moins cher.

Politique du déneigement
Le maire de Montréal Denis Coderre a qualifié en conférence de presse «d’une série de petits échecs» l’opération du début janvier. Il planifie mettre sur pied une politique du déneigement qui s’appliquerait à l’ensemble des 19 arrondissements pour remédier aux lacunes.

Le contrôleur Bond, quant à lui, recommande l’établissement de «normes de services» identiques pour tous les arrondissements.

Le maire de Verdun, lui, se dit favorable à une meilleure coordination entre les arrondissements de la Ville.

Articles récents du même sujet