IDS-Verdun

Limites de vitesse non respectées à L’IDS

Photo: Collaboration spéciale

Les équipes de sécurité publique de l’arrondissement de Verdun seront plus présentes dans les zones scolaires après un accident le 1e septembre, tout juste avant la fin des cours, en face de la nouvelle école IDS. Les parents sont inquiets, blâment le manque de signalisation, la limite de vitesse non respectée ou encore la surveillance policière insuffisante.

La collision est survenue sur le boulevard Île-des-Sœurs, à l’intersection de la rue Grande Allée, une traverse majeure pour les élèves. Une voiture a été emboutie à l’arrêt, ce qui l’a projeté environ 18 mètres plus loin sur le trottoir. Un des deux cyclistes qui traversaient l’intersection a été renversé. Un malaise expliquerait l’accident. Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) soutient que la vitesse ne serait pas en cause.

Malgré tout, Serge Lemay, dont la femme a été impliquée dans l’accident, croit qu’il s’agit d’une bonne occasion pour soulever la question de la circulation et de la sécurité des enfants.

«C’est 40 km/h sur l’île depuis plus d’un an, mais beaucoup de gens ne respectent pas la limite. Mon fils est en secondaire un et je suis toujours un peu inquiet, mais s’il allait à cette école, je le serais encore plus.»

Vitesse
Plusieurs parents se plaignent que la limite de vitesse sur l’île est trop souvent non respectée.
«Les gens sont pressés parce que 40 km/h ce n’est pas assez vite. Certains disent que l’école est à un endroit trop passant, mais les enfants traversent ailleurs aussi. C’est fâchant parce que l’accident est en face d’une école, mais ça aurait pu arriver n’importe où», nous dit Lydia Alder, la mère d’un élève de la nouvelle école.

Une autre maman, Dominique Seigneur, croit pour sa part que «les policiers ne sont pas assez présents de façon générale, mais je leur lève mon chapeau pour le travail près de l’école. Ils font du radar à 8h et aident les gens à traverser.»

Mesures
L’arrondissement déplore l’accident, tout en précisant qu’il «n’a absolument rien à voir avec des lacunes au niveau de la signalisation près de la nouvelle école.»

Plusieurs mesures de sécurité ont été mises en place avec la collaboration du SPVM et de la commission scolaire, notamment une nouvelle signalisation sur les routes, les pistes cyclables et le long des corridors scolaires, un panneau électronique identifiant la zone scolaire et un parcours ludique pour les enfants.

Des équipes de la sécurité publique patrouillent également les secteurs d’entrées et de sorties des écoles et une attention particulière est portée au carrefour giratoire du boulevard René-Lévesque.
«Nos équipes seront encore plus présentes, affirme la chargée de communication, Honorine Youmbissi. Nous supportons également les efforts du SPVM, avec la campagne 100 % vigilant aux abords des écoles.»

De son côté, le commandant du poste de quartier 16, Pierre Liboiron, rappelle qu’il est important de respecter le travail des quatre brigadiers aux trois différentes traverses. «Depuis la rentrée, une présence policière accrue près des écoles vise à changer les habitudes des jeunes, des parents et des automobilistes. Tout le monde doit s’ajuster et prévoir quelques minutes supplémentaires pour sortir de l’île.»

Articles récents du même sujet